LE GAL Raymond

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 7 mars 1913 à Lorient (Morbihan), mort au combat le 22 août 1944 à Hennebont (Morbihan) ; FFI.

Raymond Le Gal était le fils de Mathurin Le Gal, décédé, et de Marie Anne Le Garrec. Il avait épousé Jeanne Marguerite Le Vaillant et le couple était domicilié au Faouët (Morbihan).

Il s’était engagé dans les Forces françaises de l’intérieur (FFI), au sein du 10e Bataillon du Morbihan (Libération-Nord) commandé par Jean Le Coutaller, devenu le 10e Bataillon Rangers. Sous-lieutenant FFI, il participa aux premiers combats sur le front de la Poche de Lorient en août 1944 et fut tué par des tirs de mortiers allemands le 22 août 1944 à Kerlois en Hennebont, en même temps que Joseph Chauvé, Louis Le Dû et Eugène Leslé et Joseph Perret, tous originaires de Saint-Tugdual (Morbihan), ainsi que Paul Hans, domicilié comme lui au Faouët (Morbihan). Trois autres FFI de Saint-Tugdual, grièvement blessés, sont décédés des suites de leurs blessures : Tugdual Gourin, décédé le même jour à Lorient, Louis Chauvé et Louis Léonnec décédés le 22 et le 23 août à Plouay (Morbihan).

Il a obtenu la mention « Mort pour la France ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205665, notice LE GAL Raymond par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 9 août 2018, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 70759. — SHD, Vincennes, GR 16 P 354676. — État civil, Le Faouët (transcription de l’acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément