BOISSY Aimé, Louis

Par Jean-Marie Guillon

Né le 3 janvier 1914 à Marseille (Bouches-du-Rhône), abattu le 26 juillet 1944 à Bayons (Basses-Alpes, Alpes-de-Haute-Provence) ; maquisard Francs-tireurs et partisans (FTP).

Originaire de Marseille, Aimé Boissy appartenait à la 12e compagnie FTP qui stationnait au maquis de Tramalao (commune de Bayons). Il avait participé à la spectaculaire évasion des prisonniers de la citadelle de Sisteron, le 21 juillet 1944. Il fit partie des vingt quatre maquisards et évadés tués lors de l’attaque du camp par le groupe de chasse allemand du capitaine Staudacker et des éléments de la 8e compagnie Brandebourg, le 26 juillet 1944. Son corps resta assez longtemps non identifié.
Une stèle a été érigée à leur mémoire sur les lieux du drame. Son nom a été donné à un boulevard de Marseille par une délibération du 10 décembre 1956. Le titre de « Mort pour la France » lui fut attribué.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205823, notice BOISSY Aimé, Louis par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 15 juin 2019, dernière modification le 4 octobre 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. Pétré, Livre noir pour la XVe Région, Service des recherches de crimes de guerre ennemis, 4 juillet 1945. ⎯ Site internet Mémoire des hommes SHD Vincennes 16 P 68439 et DAVCC 21 P 25771 (nc). ⎯ Adrien Blès, Dictionnaire historique des rues de Marseille, Marseille, Éd. Jeanne Laffitte, rééd. 2001. ⎯ Louis Gazagnaire, Le peuple héros de la Résistance. Témoignages de patriotes de Provence, Paris, Éd. Sociales, 1971. ⎯ Mémorial de la Résistance et des combats de la Seconde Guerre Mondiale dans les Basses-Alpes, Digne, Secrétariat aux Anciens Combattants–CDIHP des Alpes-de-Haute-Provence, 1992. ⎯ Jean-Christophe Labadie, La répression allemande, Basses-Alpes 1943-1944, Digne, Arch. Dép. des Alpes-de-Haute-Provence, 2014.

fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément