POLLARIS Jean-Marc, Marcel

Par Michel Gorand

Né le 17 avril 1951 à Valenciennes (Nord) ; mort le 27 juillet 2018 à Langeac (Haute-Loire) ; secrétaire du syndicat des cheminots CFDT de Paris-Nord (1982-1984) ; élu CE-DCV (1985) puis secrétaire de CE des directions commerciales (1987-1997) et élu au CCE-SNCF (1987-1997) ; secrétaire UPR-CFDT des Centraux (1987-1997).

Fils de François Pollaris, sapeur-pompier, et d’Yvette Collier, son épouse et l’aîné d’une famille de cinq enfants, Jean-Marc Pollaris, après le BEPC, entra à la SNCF à Valenciennes, en octobre 1967, comme Élève exploitation. Facteur mixte puis facteur enregistrant, il suivit en 1973 la formation d’enseignement général à l’école SNCF du Louvres et en sortit, en juillet 1974 comme attaché groupe VI, à Valenciennes, puis fut nommé chef de service mouvement (CSMV) en septembre 1974 et muté au poste de commandement (PC) de Paris-Nord en septembre 1975.

En avril 1977, il fut admis au concours de contrôleur technique d’inspection mouvement (KTIM) et effectua différents stages puis il fut réaffecté au PC de Paris-Nord en mai 1980. Il adhéra à la CFDT en octobre 1981 au syndicat des cheminots de Paris Nord et fut désigné comme représentant syndical CFDT au comité mixte des divisions de la région de Paris Nord. Il devint secrétaire général du syndicat des cheminots CFDT de Paris-Nord en 1982. Il fut élu délégué du personnel de maîtrise de la région de Paris-Nord lors des élections professionnelles de décembre 1983.

Jean-Marc Pollaris fut largement impliqué, comme secrétaire du syndicat des cheminots CFDT de Paris-Nord, dans la grève des agents de nettoyage de l’entreprise ONET à la gare de Paris-Nord du 24 janvier au 17 février 1984 et il fut violemment pris à partie par les forces de police lors de leur intervention, pour faire évacuer les grévistes et les cheminots qui les soutenaient, dans la nuit du 6 au 7 février.

Il fut muté, début 1985, au centre des voyages (CVG) de la direction commerciale voyageurs (DCV). Lors des élections d’octobre 1985, il fut élu au Comité d’entreprise (CE) de la direction commerciale Voyageurs (DCV) puis réélu aux élections de 1987 au CE « Grandes Lignes » ; il fut élu aussi secrétaire du CE, puis élu, en novembre, au Comité central d’entreprise (CCE) de la SNCF, où fut également élu son beau-frère, Michel Soguero. Il fut reconduit à l’identique aux élections d’octobre 1989, de mars 1992, de mars 1994 et de mars 1996. D’autre part il était secrétaire de la section syndicale de la direction commerciale Voyageurs à partir de 1985, puis secrétaire du syndicat DCV, puis secrétaire de l’Union professionnelle (UPR) des Services Centraux de 1987 à 1997.

Lors de l’assemblée générale des cheminots CFDT des 28-29 novembre 1996 à Chambéry, Jean Marc Pollaris présenta un amendement à la résolution générale, qui se voulait « contre un syndicalisme qui fait du mécontentement, un fonds de commerce et pour un syndicalisme attaché à combler le déficit d’avenir des cheminots et de l’entreprise » ; l’amendement recueillit 19% de voix pour et 75% contre. En 1998
Jean-Marc Pollaris ne se représenta pas lors des élections professionnelles et il s’impliqua à nouveau dans ses fonctions professionnelles ; il fut élu délégué du personnel des cadres de la région de Paris Nord lors des élections de mars 2002.

Il partit à la retraite en avril 2006 avec le grade d’ingénieur Transport. Il milita à partir de 2007 à l’Union territoriale des retraités UTR-CFDT du Val-d’Oise, avant d’en devenir le secrétaire depuis 2013. Il adhéra au PS en 2007.

Marié en 1973, il avait deux filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205840, notice POLLARIS Jean-Marc, Marcel par Michel Gorand, version mise en ligne le 11 octobre 2018, dernière modification le 17 novembre 2021.

Par Michel Gorand

SOURCES ; Arch. CFDT. — Michel Gorand in L’histoire de la Fédération des cheminots CFTC puis CFDT depuis 1918, Créteil, 2016. — Transport et équipement, mars 1984, Edition Le Cheminot. — Correspondance avec l’intéressé 2018.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément