MICHEL Marcel [Meurthe-et-Moselle]

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CGT de la Meurthe-et-Moselle puis des Vosges.

Facteur aux écritures, Marcel Michel était, depuis février 1929 au moins, le trésorier du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Baccarat. A partir de janvier 1934, il assumait la fonction de secrétaire adjoint de son syndicat.

En juillet 1935, il était délégué du personnel suppléant auprès du directeur de la Cie des chemins de fer de l’Est.

Depuis l’été 1936 au moins, il était le secrétaire du syndicat CGT réunifié de Baccarat. A la suite de son départ pour la gare de Thaon-les-Vosges, il fut remplacé dans cette fonction, en décembre de la même année ou en janvier 1937, par Hubert Ancel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206078, notice MICHEL Marcel [Meurthe-et-Moselle] par Louis Botella, version mise en ligne le 29 août 2018, dernière modification le 8 octobre 2018.

Par Louis Botella

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 février, 10 octobre 1929, 15 mars 1930, 1er mai 1933, 1er janvier 1934. — Le Cheminot de l’Est, organe de l’Union des syndicats confédérés de l’Est, puis de l’Union des syndicats CGT de l’Est, mai, juillet 1935, août, novembre 1936, janvier 1937. (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément