LEBUREAU Jean, Lucien

Par Michel Thébault

Né le 25 septembre 1923 à Lyon IIIème arr. (Rhône), mort des suites de ses blessures le 27 août 1944 à l’hôpital de Bourganeuf (Creuse) ; manœuvre ; résistant FFI.

Jean Lebureau était le fils de François Lebureau et de Marie Bourdeux, domiciliés 52, avenue du Château à Lyon. Il était marié avec Emmanuelle Renée Coudert. Vraisemblablement menacé par le STO, il vint se réfugier en Creuse et était sans doute en 1944 domicilié dans la commune de Royère-de-Vassivière (son nom apparaît sur le monument aux morts de cette commune). Il y exerçait la profession de manœuvre.
Il s’engagea dans la Résistance à une date et une organisation à préciser. Il décéda des suites de blessures à l’hôpital de Bourganeuf le 27 août 1944 à 15 heures. Le site Mémoire des hommes (Titres, homologations et services pour faits de résistance) le présente comme soldat FFI, mais son engagement, les causes de ses blessures ainsi que les circonstances de son décès restent à préciser (il existe aux archives du SHD de Vincennes, un dossier à son nom qu’il reste à consulter. Travaux en cours). La date du décès amène à formuler une hypothèse : de violents combats ont opposé du 19 au 24 août les unités allemandes évacuant Limoges et le convoi de la Milice suivant le même chemin vers l’est, aux maquis AS et FTPF tendant des embuscades sur la route de Limoges à Guéret, dans tout le secteur de Bourganeuf. Le 24 août, la 2102ème compagnie FTPF Daniel (Pierre Leylavergne) entre dans Bourganeuf libérant la ville et faisant quelques prisonniers allemands. Jean Lebureau succombe peut-être, quelques jours plus tard, aux blessures subies lors de ces derniers combats de la Libération de la Creuse.
Son nom est inscrit à Royère-de-Vassivière (Creuse) sur le monument aux morts ainsi que sur le mémorial de la résistance creusoise à Guéret (orthographié Leburneau J L).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206234, notice LEBUREAU Jean, Lucien par Michel Thébault, version mise en ligne le 4 septembre 2018, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Michel Thébault

SOURCES : Marc Parrotin Le temps du Maquis, Histoire de la Résistance en Creuse Ed. Verso 1984. — Mémoire des Hommes — Mémorial genweb — État civil, registre des décès 1944, mairie de Bourganeuf, acte n° 77.

Version imprimable Signaler un complément