PARADIS Odilon

Par Louis Botella

Mineur ; syndicaliste CGT et militant communiste du Gard.

Depuis août 1935 au moins, Odilon Paradis était délégué mineur suppléant à La Grand-Combe, au titre de la CGT réunifiée. Délégué sortant, il figura à nouveau, en juillet 1937, sur la liste des candidats présentés par la CGT lors de l’élection des administrateurs ouvriers de la caisse de secours des mines.

Elu ou réélu conseiller municipal, en mai 1935 de la commune du Mas-Dieu (aujourd’hui rattachée à Laval-Pradel), très probablement au titre du Parti communiste, il fut signalé, en en janvier 1938, comme étant maire de cette commune.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206257, notice PARADIS Odilon par Louis Botella, version mise en ligne le 5 septembre 2018, dernière modification le 5 septembre 2018.

Par Louis Botella

SOURCE : Le Cri du Gard, organe régional hebdomadaire du Parti communiste, 14 mai, 17 août 1935, 3 juillet 1937, [8] janvier 1938 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément