GIRARDOT Pierre, Claude, François

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 15 novembre 1929 à Paris (XIVe arr.), massacré le 4 septembre 1944 à Laives (Saône-et-Loire) ; étudiant ; victime civile.

Pierre Girardot était le fils de Pierre Louis Eugène et de Hélène Victorine Large. Il était célibataire et étudiant. Il était domicilié à Laives (Saône-et-Loire).
Il fut arrêté comme otage lors de la bataille pour la libération de Sennecey à laquelle participaient les FFI et fusillé en représailles en compagnie de 15 autres habitants de la commune le 4 septembre 1944, à Laives (Saône-et-Loire).
Son nom figure sur le monument des fusillés, à Laives (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206334, notice GIRARDOT Pierre, Claude, François par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 septembre 2018, dernière modification le 8 septembre 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le journal de Saône-et-Loire du 7 septembre 2013 Laives en mémoire des 16 habitants fusillés.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément