BONNET Maurice

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 2 juin 1913 à Gourdon (Saône-et-Loire), exécuté sommairement le 19 juillet 1944 à Crissey (Saône-et-Loire) ; gardien de la Paix ; résistant des Forces françaises combattantes (FFC) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Maurice Bonnet était le fils d’Amable et de Claudine Savin. Il était marié avec Marie Camus et domicilié à Chalon-sur-Saône où il était gardien de la Paix.
Il entra dans la Résistance au 5ème bataillon de Saint-Gengoux-le-National le 1er avril 1944, avec le pseudonyme "le chat", sous les ordres du capitaine Pierre Drillien. Il faisait partie, depuis fin 1943, d’un groupe organisé au sein du commissariat. Il fut arrêté une première fois par la Milice à son domicile et bien que grièvement blessé à la tête, il parvint à s’échapper. La fois suivante lui fut fatale. Le 9 juin 1944, au retour d’une mission avec trois autres maquisards, dont Jean Lessaque, il fut blessé aux jambes par une rafale de mitraillette dans un engagement avec la Milice à Givry (Saône-et-Loire). Capturé, il fut interné à la prison de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire). Il fut extrait de sa prison le 19 juillet 1944 et fusillé par la Gestapo d’une rafale d’arme automatique à 19h30 au bord d’un chemin au lieu-dit “Les Parjuillots”, à Crissey (Saône-et-Loire).
Il reçut une citation à l’ordre du corps d’armée comprenant l’attribution de la Croix de guerre avec étoile de vermeil à titre posthume.
L’acte de décès fut dressé le lendemain comme étant celui d’un inconnu, sur la déclaration d’Auguste Jolivet, jardinier maraîcher. Il fut identifié par jugement rectificatif de décès du Tribunal civil de Chalon-sur-Saône du 6 avril 1945.
Il fut inhumé au cimetière communal, à Crissey (Saône-et-Loire).
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il fut homologué au grade de lieutenant des Forces françaises combattantes (FFC) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Crissey et sur le monument commémoratif, avenue John Fitzgerald Kennedy, à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206475, notice BONNET Maurice par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 18 septembre 2018, dernière modification le 18 novembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : SHD Vincennes GR 16P 72085.— Musée de la Résistance en ligne 1940-1945 Stèle à la mémoire de Maurice Bonnet et Jean Lessaque, Crissey (Saône-et-Loire).— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément