CHANGEUR Jean, Paul

Par Marie-Louise Goergen

Né le 6 avril 1902 au Gond-Pontouvre (Charente), mort le 30 janvier 1994 à Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime) ; homme d’équipe ; militant communiste.

Fils d’un employé de chemin de fer, Jean Changeur, doté d’un certificat d’études primaires, travailla en Côte-d’Ivoire de 1920 à 1922, puis à la chocolaterie de Saint-Jean-d’Angély, où son père était employé, durant un an. Entré au chemin de fer le 30 décembre 1924 comme homme d’équipe à l’essai à La Villette, il fut commissionné le 15 janvier 1926. Sous l’Occupation, il fut militant des comités populaires de l’Union des syndicats ouvriers de la Région parisienne.
Jean Changeur fut révoqué le 10 décembre 1947, à la suite des grèves, pour irruption dans un poste de standard et « entrave à la liberté du travail ». Il travailla ensuite, de 1948 à 1957, comme chef d’équipe dans l’entreprise Foucault, rue Curial puis, pendant un an, chez Maggi à Paris. Réintégré rétroactivement à la SNCF à dater du 1er janvier 1954, il bénéficia d’une retraite proportionnelle suite à l’amnistie de 1953.
Il s’était marié en juillet 1926 avec Germaine Péraud, fille d’un serrurier.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article2066, notice CHANGEUR Jean, Paul par Marie-Louise Goergen, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 24 novembre 2011.

Par Marie-Louise Goergen

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — Arch. SNCF de Béziers. — Notes de Jean-Pierre Bonnet. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément