BLASCO Raymond

Par Henri-Ferréol Billy

Né le 13 août 1890 à Altura (Espagne), exécuté le 25 mai 1944 à Arpheuilles-Saint-Priest (Allier) ; bûcheron ; victime civile.

Raymond Blasco, fils de Raymond Blasco et de Cristine Soriano, était marié à Léonor Martinez. Républicain espagnol, il avait fui l’Espagne franquiste.
Le matin du 25 mai 1944, des colonnes allemandes venues du nord en provenance de Montluçon se dirigèrent vers le bois de Tigoulet sur la commune de Villebret (Allier), l’autre au village de la Grange, commune de St-Genest (Allier) apparemment à la recherche d’un maquis. Les recherches s’étant avérées infructueuses, ils en firent payer de leur vie la famille Blasco : le père Raymond, ses fils Ramon Blasco, José Blasco et Manuel Blasco, domiciliés à Montrobert dans la commune voisine d’Arpheuilles-Saint-Priest.

Raymond Blasco a été reconnu Mort pour la France.
Une plaque rappelle la mémoire de la famille Blasco dans le bois de Tigoulet, sur la commune d’Arpheuilles-Saint-Priest. "Ici furent massacrés par les nazis BLASCO Raymond 54 ans et ses fils Ramon 26 ans, José 22 ans, Manuel 19 ans, Républicains espagnols Morts pour la France".

Deux autres bûcherons arrêtés à Terjat (Allier), Henri Micard et José De Almidos subirent le même sort sur cette commune ainsi que Atilano Petit qui avait été arrêté à Villebret.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206662, notice BLASCO Raymond par Henri-Ferréol Billy, version mise en ligne le 21 septembre 2018, dernière modification le 20 novembre 2020.

Par Henri-Ferréol Billy

SOURCES  : Armand Gourbeix et Louis Micheau, Montluçon sous la botte allemande, 1987 . — Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément