FERRIER Gaston

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 26 février 1906 à Entraigues (Entraigues-sur-la-Sorgue, Vaucluse), exécuté sommairement le 12 juin 1944 à Cersot (Saône-et-Loire) ; receveur des Contributions indirectes ; résistant de l’armée secrète (AS), des Forces françaises combattantes (FFC) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) .

Gaston Ferrier était le fils de Jean-Marie Baptiste Paul et de Marie Suzzarine Gardet. Il était marié avec Antoinette Marie Louise Barthelet et était domicilié à Buxy (Saône-et-Loire). Il exerçait la profession de receveur des Contributions indirectes à Buxy.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) dont il était le chef du secteur.
Le 12 juin 1944 le village de Cersot fut la cible de l’armée allemande qui s’en prit au petit hameau de Neuilly composé d’un château et de deux fermes. Les nazis rassemblèrent 12 personnes, les trois habitants du hameau et 9 maquisards qui avaient été capturés. Ils furent tous fusillés un par un à la ferme Dangoin à onze heures du matin. Gaston Ferrier était une des victimes.
Il fut homologué comme combattant des Forces françaises combattantes (FFC), des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) et il obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Son nom figure sur le monument commémoratif du hameau de Neuilly, à Cersot et sur le monument aux morts à Buxy (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206669, notice FERRIER Gaston par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 septembre 2018, dernière modification le 30 juin 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : SHD GR 16P 222254.— Montceau News du 10 juin 2014 et divers articles commémoratifs dans le Journal de Saône-et-Loire.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément