CORNU Odette [née BLANC Odette, Marcelle, Marie]

Par René Lemarquis, Claude Pennetier

Née le 5 juillet 1903 à Capdenac (Aveyron), morte le 4 août 1995 à Lyon (Ve arr., Rhône) ; journaliste, professeur d’anglais ; militante communiste ; traductrice à l’Internationale des travailleurs de l’enseignement.

Odette Blanc était la fille d’un employé (« subalterne » précise-t-elle) à la Compagnie des chemins de fer Paris-Orléans. Syndiqué à la CGT et d’opinion radicale, son père mourut en avril 1935. Son épouse, mère de quatre enfants, travailla alors comme vendeuse bibliothécaire à la gare d’Albi (Tarn).

Après l’école primaire, Odette Cornu fit ses études au lycée de jeunes filles d’Aurillac de la 5e à la classe de philosophie. À partir de 1931, elle fut étudiante deux ans à la faculté de droit de Paris puis à la Sorbonne où elle prépara une licence d’anglais. Boursière en 1931-1932, elle dut être institutrice suppléante, jusqu’en décembre 1934, dans la banlieue sud de Paris. Elle travailla ensuite jusqu’en octobre 1935 comme secrétaire de rédaction du journal Monde d’Henri Barbusse, puis, à partir de décembre 1935, à l’Internationale des travailleurs de l’enseignement, auprès de Georges Cogniot, comme traductrice et rédactrice du Bulletin de presse.

Elle vivait depuis 1934 avec Marcel Cornu qu’elle épousa en mars 1937 à Paris (XIIIe arr.). Le couple avait comme ami personnel proche P.-L. Darnar*.

Odette Blanc n’était pas adhérente au Parti communiste en juin 1936 bien qu’elle ait demandé en 1933 son adhésion aux JC de Gentilly (Seine, Val-de-Marne) où elle était institutrice. Mais sa suppléance étant terminée avant son affectation, elle se consacra à la Fédération unitaire de l’enseignement, à l’Union fédérale des étudiants et aux Amis de l’URSS. Elle suivit des cours de russe et d’économie politique à l’Université ouvrière. Militante du Comité mondial des femmes françaises, elle prépara la Conférence internationale des femmes de l’enseignement en décembre 1935, à Paris. Elle fut aussi une organisatrice des Journées internationales de l’enseignement à Montreuil.

Rédactrice à l’Humanité, depuis 1936, elle fut aussi professeur d’anglais. Elle fut arrêtée le 10 avril 1942.

Divorcée en 1949, elle se remaria en mars 1958 à Paris (XIIIe arr.), avec Louis Falaize.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20669, notice CORNU Odette [née BLANC Odette, Marcelle, Marie] par René Lemarquis, Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 12 août 2021.

Par René Lemarquis, Claude Pennetier

SOURCES : RGASPI, 495 270 4329, autobiographie du 29 juin 1936, notée A, avec photo. — Note de l’Institut français d’histoire sociale. — État civil de Capdenac.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément