VOREPPE Joseph

Par Pierre Baudrier

Opposant à Louis-Philippe.

Le procureur général ayant appelé d’un jugement de la Cour d’Assises de la Drôme du 9 décembre 1834 condamnant Voreppe simultanément à la peine correctionnelle de trois ans de prison et à une surveillance de haute police à vie, avait avec succès fait appel d’un excès de haute police mais la haute police étant ce qu’elle est, quelle qu’en soit la durée, Voreppe pouvait avoir été prisonnier politique.
Toujours est-il qu’à ce jour on ignore encore le délit dont Voreppe était prévenu et on le perd de vue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206886, notice VOREPPE Joseph par Pierre Baudrier, version mise en ligne le 29 septembre 2018, dernière modification le 4 décembre 2018.

Par Pierre Baudrier

SOURCE : Gazette des Tribunaux, 6 août 1838.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément