POULAIN Raphaël

Par Frédéric Stévenot

Né le 23 octobre 1913 à Paris (Xe arr.), victime civile massacrée dans la nuit du 1er au 2 avril 1944 à Ascq (auj. Villeneuve-d’Ascq, Nord) ; employé de chemin de fer ; victime civile.

Raphaël Poulain fut l’une des quatre-vingt-six victimes civiles qui périrent lors du massacre de Villeneuve-d’Ascq, dans la nuit du 1er au 2 avril 1944.
Il entra à la SNCF le 16 mai 1938 et devint sous l’Occupation chef de district de 2e classe au service de la Voie et Bâtiments SNCF au district d’Ascq. Célibataire, il était domicilié 189 rue de Bapaume, à Ascq (Nord).
Dans la nuit du 1er au 2 avril 1944, à la suite du déraillement de 3 wagons d’un train militaire allemand de la 12e Panzerdivision SS Hitlerjugend provoqué par un sabotage de voie, le lieutenant Walter Hauck décida par mesure de représailles de regrouper tous les habitants de sexe masculin à proximité du poste d’aiguillage.
Ce soir là Raphaël Poulain venait de prendre possession de sa chambre au café de la Gare tenu par René Delattre. Il en fut sorti pour être rapidement conduit sur les lieux du sabotage et fusillé peu après.
L’acte de décès fut transcrit le 25 avril à Ascq.
Il est inhumé dans le carré de corps restitués au cimetière communal, à Villeneuve-d’Ascq (Nord).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué à la Résistance intérieure française (RIF).
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, la plaque commémorative 1939-1945 de la SNCF en gare d’Ascq, sur la tombe et le monument commémoratif du cimetière d’Ascq, à Villeneuve-d’Ascq (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206973, notice POULAIN Raphaël par Frédéric Stévenot, version mise en ligne le 30 septembre 2018, dernière modification le 24 mai 2021.

Par Frédéric Stévenot

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 488248 (nc).— Sites Internet : Mémorial GenWeb (1) ; Massacre d’Ascq.— Laurent Thiery Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1214.

ICONOGRAPHIE. Site Massacre d’Ascq

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément