VANDENSBUSSCHE Maurice, Henri, Louis

Par Frédéric Stévenot, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 17 janvier 1922 à Ascq (Nord), victime civile massacrée dans la nuit du 1er au 2 avril 1944 à Ascq (auj. Villeneuve-d’Ascq, Nord) ; cheminot ; victime civile homologuée RIF.

Âgé de 22 ans, Maurice Vandensbussche fut l’une des quatre-vingt-six victimes civiles qui périrent lors du massacre de Villeneuve-d’Ascq, dans la nuit du 1er au 2 avril 1944.
Fils de François et Anna Fidéline Leruste, célibataire sans enfant, il résidait au 182 rue Marceau, chez ses parents, à Ascq.
Il était entré à la Compagnie de chemin de fer du Nord le 2 septembre 1935, comme apprenti au Centre d’apprentissage d’Hellemmes (Nord). Il fut nommé ajusteur le 1er septembre 1936 puis ouvrier monteur électricien au Service du Matériel SNCF aux Ateliers du Matériel Moteur d’Hellemmes le 1er septembre 1937.
Le soir du 1er avril 1944 à 22h45, un convoi de soldats allemands de la XIIe SS Panzerdivision Hitlerjugend fut stoppé à la suite d’un déraillement causé par le sabotage des voies à l’entrée de la gare d’Ascq. Les dégâts matériels causés aux trois wagons déraillés étaient minimes mais le chef du convoi, le lieutenant SS Walter Hauck ordonna cependant la rafle de tous les hommes de la commune. Maurice Vandenbussche procédait avec son père au colmatage des ouvertures de la maison de la famille Dewailly, dont les vitres avaient été brisées par l’explosion, rue Marceau, à proximité de la gare. À l’arrivée des jeunes SS, il parvint à se cacher tandis que son père fut capturé par les soldats. L’arrivée de la patrouille du Kommando 908 sauva la vie à ce dernier qui fut conduit au cantonnement local pour être interrogé. Par contre Maurice fut finalement découvert et dirigé vers le PN n° 7 puis exécuté à cet endroit avec d’autres habitants.
Son nom figure sur le monument commémoratif 1939-1945, sur la plaque commémorative 1939-1945 de la SNCF en gare, sur la tombe individuelle et le monument commémoratif 1939-1945 du carré de corps restitués du cimetière communal, à Villeneuve-d’Ascq et sur la façade du centre d’apprentissage d’Hellemmes, à Hellemmes-Lille (Nord).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206987, notice VANDENSBUSSCHE Maurice, Henri, Louis par Frédéric Stévenot, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 30 septembre 2018, dernière modification le 25 mai 2021.

Par Frédéric Stévenot, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossier SHD Vincennes GR 16 P 584550 (nc). Sites Internet : Mémorial GenWeb (1) ; Massacre d’Ascq.— Laurent Thiery Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1453.

ICONOGRAPHIE. Site Massacre d’Ascq

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément