CHAZALMARTIN Ernest, Louis

Par Dominique Ledortz

Né le 28 novembre 1911 à Cheylard-L’Évêque (Lozère), mort en action le 16 juin 1944 à La Fare-en-Champsaur (Hautes-Alpes) ; gendarme ; résistant FFI.

Fils de Baptiste, cultivateur, et de Irène née Masclaux, Ernest Chazalmartin était célibataire. Gendarme, il appartenait à la 15ème LGD bis, brigade des Barraques (commune de La Fare-en-Champsaur) depuis sept ans et six mois. Il rejoignit le maquis le 8 juin 1944 avec son chef de brigade. D’après un témoignage, il se trouvait aux Barraques avec plusieurs gendarmes de la brigade pour prendre du matériel parachuté entreposé chez un résistant lorsque les Allemands sont arrivés. Ernest Chazalmartin était alors au domicile d’un autre gendarme. Il fut surpris par l’arrivée de camions de troupes d’occupation devant le bâtiment où il se trouvait. Supposant que les soldats venaient l’arrêter, il prit la fuite par les jardins où il fut abattu.
Il fut inhumé dans le cimetière de La Fare-en-Champsaur. Son nom est orthographié Chazal-Martin sur le monument aux morts. Il figure aussi sur le monument « aux héros résistants du Champsaur » de Laye (Hautes-Alpes).
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 22 juin 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article206995, notice CHAZALMARTIN Ernest, Louis par Dominique Ledortz, version mise en ligne le 30 septembre 2018, dernière modification le 26 avril 2020.

Par Dominique Ledortz

SOURCES : SHD/PAVCC CAEN dossier AC21P 43589 (Consulté). — SHD/Vincennes cellule résistance - dossier GR16 125446. site internet champsaur.net/morts-pour-la-france-dans-le-champsaur-en-39-45-2. — Listé dans le livre de Pierre Accoce, Les gendarmes dans la Résistance, Paris, Presses de la Cité, 2001. — MémorialGenWeb. — renseignements Jean-Marie Guillon.

Version imprimable Signaler un complément