BOURCET Paul, Gustave, Victor

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 21 novembre 1923 à Saint-Laurent (aujourd’hui Saint-Laurent-sur-Saône, Ain), mort en action le 8 juin 1944 à Lugny-lès-Charolles (Saône-et-Loire) ; électricien ; résistant de l’armée secrète (AS) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Paul Bourcet était le fils de Marie Joseph, directeur de banque à Charolles et de Jeanne Marie Simiand. Il était marié avec Gisèlle Beauné et domicilié à Charolles où il exerçait la profession d’électricien.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) de Saône-et-Loire, au Bataillon de Charolles.
Le 8 juin 1944 un groupe de 14 hommes du maquis est posté dans la forêt de Charolles. Avertis du passage d’un convoi de munitions allemand par train blindé sur la ligne Paray-Lyon, ils décidèrent de tendre une embuscade. L’attaque se produisit vers 17h30 mais au lieu du train blindé ce fut un train de transport de troupes qui arriva et les maquisards se trouvèrent encerclés. Ils se défendirent jusqu’à épuisement de leurs munitions puis se replièrent sous le feu croisé des troupes du convoi et de renforts ramenés en hâte. Le combat cessa vers 20 heures. Quatre hommes manquaient à l’appel.
Paul Bourcet fut tué à l’ennemi à 19 heures, route de Charolles, à Paray-le-Monial (Saône-et-Loire).
L’acte de décès fut dressé le 9 juin 1944 sur la déclaration de Marie Joseph Bourcet, père du défunt, domicilié à Charolles et transcrit le 26 juin 1944 à Charolles. Bien que déclaré à Paray-le-Monial le décès pourrait avoir eu lieu sur la commune de Lugny-lès-Charolles qui est limitrophe.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 4 avril 1945.
Il fut homologué au grade de sergent des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le Mémorial 1939-1945, à Beaubery et sur le monument aux morts 1939-1945 à Charolles (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207052, notice BOURCET Paul, Gustave, Victor par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 octobre 2018, dernière modification le 30 décembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Généalanille L’embuscade de la Redoute 8 juin 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément