HERBIN Henri, Léandre

Par Joël Drogland

Né le 25 août 1919 à Jaulges (Yonne), fusillé le 19 juin 1944 à Villeneuve-au-Chemin (Aube) ; cheminot ; résistant FTP.

Ancien enfant de troupe, Henri Herbin appartenait à un groupe FTP de l’Aube. Il était homme d’équipe auxiliaire à la SNCF, à Saint-Florentin-Vergigny. Il fut requis pour le STO en février 1943 et semble être parti un moment travailler à Wiesbaden. Devenu ensuite réfractaire, il se trouvait en France au moment du débarquement et il entra dans la Résistance à cette époque. Le 19 juin 1944, à 23h 45, il fut tué de deux coups de feu par une patrouille allemande à Villeneuve-au-Chemin (Aube), devant le débit de boissons Gaubard. Peut-être y eut-il également un blessé ou un tué parmi les Allemands. Deux revolvers furent trouvés sur les lieux, un colt 9 mm et un revolver à barillet 8 mm.
Il se peut que cet épisode soit lié à la présence à Villeneuve-au-Chemin d’un certain Georges Paysan, agent de la Gestapo, cafetier au village qui fit l’objet de plusieurs tentatives d’exécution avortées de la Résistance.

Le nom d’Henri Herbin figure sur le monument aux morts de Jaulges (Yonne), sur le monument commémoratif des Enfants de troupe à Clavières (Cantal) et sur le monument des déportés et fusillés de l’Yonne à Auxerre. Il obtint la mention « Mort pour la France » apposée sur son acte de décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207080, notice HERBIN Henri, Léandre par Joël Drogland, version mise en ligne le 2 octobre 2018, dernière modification le 16 février 2021.

Par Joël Drogland

SOURCES : GR 16 P 291014 (nc) et AVCC Caen 21 P 53741. —Renseignements communiqués par Sébastien Touffu (ONACVG de l’Aube). — Hervé Barthélemy et Thomas Fontaine dans le Mémorial des Cheminots victimes de la répression 1940-1945, Perrin/SNCF, Paris, 2017.— Mémorial GenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément