ALBERTINI Paul, Louis

Par Jacques Girault

Né le 2 février 1903 à Corscia (Haute-Corse), mort le 8 mai 1996 à Toulon (Var) ; ouvrier à l’Arsenal maritime ; militant communiste.

Fils d’un berger devenu cultivateur, Paul Albertini, soutien de famille, ne fit qu’un an de service militaire puis décida de rester militaires avec deux engagements successifs en Allemagne (octobre1923-mars 1926) et au Maroc jusqu’en 1930. Il devint agent de la sécurité
Il se maria en juin 1931 à Toulon avec une native de Corse, femme de ménage. Le couple eut au moins une fille.
Paul Albertini adhéra au Parti communiste en 1934. Entré comme ouvrier à l’Arsenal maritime le 9 décembre 1936, il y travailla dans l’atelier d’électricité comme appareilleur jusqu’à sa retraite en 1960.
Gréviste le 30 novembre 1938, il fut sanctionné (mise à pied d’une journée et réduction de salaire horaire pendant 90 jours). Mobilisé du 2 septembre1939 au 11 juillet 1940, il réintégra l’Arsenal.
Habitant le quartier de l’Escaillon, Paul Albertini adhérait à la cellule de la Pyrotechnie du Parti communiste français. Selon la police, il était le dirigeant des « troupes de choc ». Il était cité en exemple de militant communiste dans un article de l’Humanité dans les années 1980.
Marié, il avait au moins une fille.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207165, notice ALBERTINI Paul, Louis par Jacques Girault, version mise en ligne le 5 octobre 2018, dernière modification le 5 novembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., F7 15371. —Renseignements fournis par l’intéressé. — Presse locale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément