HERBÉPIN André, Georges

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 29 juin 1920 à Bourg (Bourg-en-Bresse, Ain), exécuté sommairement le 22 juin 1944 à Thézillieu Ain) ; commis aux chantiers de Jeunesse ; résistant des Forces unies de la jeunesse (FUJP) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

André Herbépin était le fils de Georges, serrurier et de Clémence Béréziat, lingère. Il se maria le 30 décembre 1939 à Bourg avec Marie Louise Revelut. Il était célibataire et domicilié rue du Docteur-Hudellet. Il exerçait le métier de commis aux chantiers de jeunesse.
Il entra dans la Résistance à la 5e compagnie des Forces Unies de la jeunesse patriotique (FUJP), dans le maquis de l’Ain, sous le pseudonyme "Pépin".
Il fut fait prisonnier au Col de la Lèbe, près de Thézillieu avec son frère Raymond et Hubert Convert le 22 juin alors qu’ils effectuaient une patrouille. Ils furent fusillés à dix heures du matin près du hameau de Sainte-Blaizine, à Thézillieu (Ain).
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur son acte de décès le 3 mai 1946 et fut homologué au grade de caporal des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) le 12 septembre 1946 et comme membre de la Résistance intérieure française (RIF).
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Bourg-en-Bresse (Ain).
Son nom figure sur le monument aux morts de Bourg-en-Bresse et sur la stèle commémorative, à Thézillieu (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207309, notice HERBÉPIN André, Georges par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 10 octobre 2018, dernière modification le 10 octobre 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément