HAUSSETETE Paul, dit Paulo ou Popaul

Par Jacques Defortescu

Né le 15 juillet 1926 au Havre (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 30 décembre 2019 au Havre ; expert-comptable ; militant communiste ; responsable sportif.

Paul Haussetete (DR)

Issu d’un milieu bourgeois et conservateur, enfant de parents divorcés, Paul Haussetete dut se construire lui-même, ce qui pour ses proches expliquait son parcours atypique et son tempérament « d’électron-libre ». Fils de Robert Haussetete, gérant d’une biscuiterie puis comptable agréé au Havre, et de Cécile Guéroult, agent d’entretien après son divorce, Paul Haussetete avait un frère, Jacques, né en 1924 et décédé d’une méningite neuf mois plus tard, en 1925. Élevé dans un milieu très conservateur et bourgeois, dans une famille catholique pratiquante, Paul Haussetete fréquenta l’école primaire publique de l’observatoire au Havre puis passa un brevet professionnel et un diplôme supérieur de comptabilité lui donnant accès au métier de comptable agréé dès 21 ans. En 1951, Il devint expert-comptable exerçant en cabinet régi par l’ordre des experts comptable, avec son père. Il y fait la connaissance d’une secrétaire, Yvette, qui devint son épouse. Son père n’accepta pas une relation selon lui incompatible avec son rang social. Il lui mit le marché en main : « C’est moi ou elle ! ». Paul Haussetete fit son choix et son père le congédia. Il ne revit ce dernier que 50 ans plus tard, déshérité certes, mais cela ne l’affecta pas.

Il ouvrit un cabinet dans les années 1950, au Havre à son domicile de la rue Washington. Il se constitua une clientèle, avec un ami d’enfance, René Ricouard, qui logea également chez lui.

La rupture avec son père se traduisit aussi par sa prise de distance avec l’église catholique qu’il jugeait désormais du côté des nantis et très profondément conservatrice. Témoin de la reconstruction du Havre, ville totalement détruite après la guerre, il y côtoya les milieux les plus pauvres de la population locale. Sa perception du monde social et politique évolua et l’amena à adhérer au PCF en 1948. Dès cette période, il s’engagea au Mouvement de la Paix, au sein duquel il se mobilisation entre autres contre les guerres d’Indochine et d’Algérie. Il fut ainsi de ceux qui s’opposèrent au départ des rappelés pour la guerre d’Algérie en gare du Havre, le 7 juin 1956, en bloquant les voies. Il hébergea des enfants de mineurs en grève, et se mit au service de la classe ouvrière havraise en assistant les Comités d’Entreprise dans l’analyse des comptes des entreprises, notamment chez Charles-Bois, Caillard etc...

Il exprima régulièrement son soutien aux candidats communistes ou des listes d’unions au niveau local, appelant à voter pour ceux-ci ou figurant dans les comités de parrainage. Admirateur sans faille d’André Duroméa et René Cance, il fut particulièrement fier de conseiller le député-maire havrais quand celui-ci l’interrogeait sur un problème d’ordre fiscal.

Sportif émérite, Paul Haussetete fut aussi un grand joueur de tennis de table. Il créa le club Havre tennis de table dont il fut le président et organisa de nombreux meetings sportifs au Palais des expositions, dès l’après-guerre. Il fut également président des Parents d’élèves à la FCPE pour l’école Massillon.

Paul Haussetete s’était marié avec Yvette Legoff en 1950. De ce mariage, naquirent quatre enfants : Yvon, né le 22 septembre 1951 à Sainte-Adresse près du Havre ; Françoise, née le 10 novembre 1954 au Havre ; Catherine, née le 6 mars 1958 au Havre ; Sophie, née le 24 aout 1967 à Sainte-Adresse. Tous et toutes furent engagé.e.s politiquement ou syndicalement.

En 2018, Paul Haussetete, âgé de 92 ans, très diminué physiquement, n’avait plus de responsabilités syndicales, politiques ou professionnelles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207356, notice HAUSSETETE Paul, dit Paulo ou Popaul par Jacques Defortescu, version mise en ligne le 11 octobre 2018, dernière modification le 27 avril 2022.

Par Jacques Defortescu

Paul Haussetete (DR)

SOURCES : Le fil rouge, n° 44 Revue de l’IHS Cgt 76 - été 2012. — Renseignements fournis par Yvon Haussetete.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément