ASSELINEAU Hippolyte, Alexis

Né le 14 juin 1811 à Saint-Sauveur (Yonne), mort le 28 juillet 1876 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) ; marchand de vin à Cosne-sur-Loire (Nièvre) ; décoré de Juillet, républicain, participa aux événements de 1848 ; soutien de la Commune de Paris ; mort en détention.

Sous-officier en 1830, Asselineau prit part, en juillet, aux Trois Glorieuses qui mirent fin au règne de Charles X, et il fut décoré. Par la suite, il fut maître d’hôtel, puis propriétaire marchand de vins à Cosne-sur-Loire (Nièvre) où il fut le correspondant du journal La Réforme, ami de Flocon, Baune, et Caussidière.
En 1846, il se dépensa pour distribuer, à Cosne et dans le Cher, des secours aux victimes des inondations de la Loire. En 1848, il remplit les fonctions de commandant de la Garde nationale à Cosne. Après le 2 décembre 1851, il échappa de peu à la déportation.
Asselineau participa aux troubles de Cosne en avril 1871. C’est chez lui que, le 18 avril au soir, se tint une réunion à laquelle participèrent Malardier, E.-A. Robert, Fournier, Levasseur, Poupet-Mirabelle, Lardillier-Zozime, en vue d’étendre le mouvement à d’autres localités, notamment à Saint-Amand-en-Puisaye et Neuvy-sur-Loire. Il fut arrêté le 19 au matin et on trouva chez lui des armes : six fusils, quatre pistolets et des cartouches en grand nombre.
Il fut condamné, le 8 décembre 1871, par la cour d’assises du Loiret, à dix ans de détention. Il fut détenu un temps à Port-Louis et se fit remarquer pour son « esprit d’indiscipline » en septembre 1872 et fut puni d’un mois de cachot. Il fut incarcéré le 10 octobre 1875 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) où il mourut.
Voir Augustin Rigollet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207376, notice ASSELINEAU Hippolyte, Alexis, version mise en ligne le 12 octobre 2018, dernière modification le 12 octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/749 et 770. — Arch. Dép. Nièvre, série M. — Gazette des Tribunaux, 10 décembre 1871. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 2630.

Version imprimable Signaler un complément