COTE Louis, François, Aimé

Par Antoine Olivesi

Né le 17 février 1895 à Grans (Bouches-du-Rhône), mort le 21 août 1969 à Miramas ; menuisier ; militant et élu communiste de Miramas (Bouches-du-Rhône).

Fils d’Alexis Cote, employé aux chemins de fer PLM, et de Victorine Mouisson, sans profession, Louis Cote, menuisier, ancien combattant, croix de guerre, fut le créateur du Parti communiste à Miramas en 1921 et y milita pendant 49 ans. Il fut candidat aux élections municipales de 1925 sur la liste communiste à Miramas. Un rapport de police le signalait comme l’un des principaux dirigeants du rayon communiste de cette ville en 1932. Il se présenta également pour le conseil d’arrondissement dans le canton de Martigues en octobre 1934.
Cote fut élu l’année suivante conseiller municipal de Miramas et adjoint au maire. La préfecture le déchut de son mandat en application du décret du 25 janvier 1940 puis le fit interner en Oranie au camp de Bossuet.
À la Libération, Charles Tillon le nomma attaché au ministère de l’Aviation avec le grade de capitaine, pour des missions en France et à l’étranger.
Après guerre, il fut à nouveau conseiller municipal de Miramas et en 1953 comme en 1965, il était encore tête de liste.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20754, notice COTE Louis, François, Aimé par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 28 juin 2020.

Par Antoine Olivesi

Tombe de Louis Cote

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M6/11379 ; VM2/256 et 290. — Rouge-Midi, 22 septembre 1934. — A. Moine, Déportation et Résistance en Afrique du Nord, op. cit. — La Marseillaise, avril-mai 1953. — L’Unité, journal de la section PCF de Miramas, n°12, octobre 1969. — Site Filae. — Notes et clichés par Renaud Poulain-Argiolas, juin 2020.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément