DIDIER Auguste

Par Jean-Luc Marquer

Né le 20 mars 1917 à Saint Etienne (Loire), exécuté sommairement le 18 juin 1944 à Roche (Isère) ; mécanicien ; réfractaire au STO

Auguste Didier
Auguste Didier
Source : Commune de Roche (Isère), numérisée par le Mémorial National de la prison de Montluc

Auguste Didier était né de père et mère inconnus. Domicilié 2 rue d’Amboise, Lyon IIème, il exerçait la profession de mécanicien.

On ne sait rien des raisons et des conditions de son arrestation qui eut lieu le 25 mai 1944.

Le 18 juin 1944, Auguste Didier et dix-neuf autres détenus furent extraits de la prison de Montluc et sommairement exécutés par des soldats allemands au lieu-dit la Croix-Châtain à Roche (Isère).

Enterré sous le numéro 17, il fut identifié sur photographie par sa compagne, Adrienne Chalencon, le 26 juin 1944.

Exhumé, il fut enterré dans le cimetière de Loyasse, à Lyon, le 1er juillet 1944. Le registre des inhumations porte cette mention : « Exhumé par l’État 21.9.1949 » sans autre indication.

Il obtint la mention « Mort pour la France » le 10 mars 1945.

Son nom figure sur le monument commémoratif érigé sur le lieu des exécutions.

Voir Roche

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207568, notice DIDIER Auguste par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 16 octobre 2018, dernière modification le 2 février 2021.

Par Jean-Luc Marquer

Auguste Didier
Auguste Didier
Source : Commune de Roche (Isère), numérisée par le Mémorial National de la prison de Montluc

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression (3808W), 3335W22/ 3335W14 — AVCC, Caen, 21P443779

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément