GLAIS Marcel, Roger

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 2 octobre 1923 à Paris (13e arrondissement), mort au combat le 6 juin 1944 à Moustoir-Remungol (commune nouvelle d’Évellys, Morbihan) ; cultivateur ; FFI.

Marcel Glais était le fils de Joséphine Glais, célibataire, sans profession. Célibataire, il exerçait la profession de cultivateur à Moustoir-Remungol (Morbihan).

Il rejoignit les Francs-tireurs et partisans français au sein du 1er Bataillon FTPF, devenu le 5e Bataillon FFI (Forces françaises de l’intérieur) du Morbihan, commandé par Louis Doré [pseudonyme dans la Résistance : commandant Jacques].
L’acte de décès numéro 6 dressé en mairie de Moustoir-Remungol le 6 juin 1944, le déclare décédé le même jour à une heure inconnue au lieu-dit Botmolo en Moustoir-Remungol.

Il a obtenu la mention « Mort pour la France » et il a été homologué FFI.

À Moustoir-Remungol où une rue porte son nom, Marcel Glais figure sur le monument aux morts communal.
À Moréac, il est gravé sur la plaque du monument de Porh-Le Gal dédiée aux « Résistants du canton appartenant à diverses unités ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207587, notice GLAIS Marcel, Roger par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 17 octobre 2018, dernière modification le 26 août 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 193 398. — SHD, Vincennes, GR 16 P 259384. — Arch. Dép. Morbihan, 2 W 11 308, exécutés par les Allemands. — Mémorial GenWeb. — État civil, Moustoir-Remungol (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément