BASSI M. 

Par Eric Panthou

Mortellement blessé le au combat le 8 juillet 1944 à Vollore-Montagne (Puy-de-Dôme), mort en prison à Thiers (Puy-de-Dôme) le 9 juillet 1944 ; résistant au sein des Francs-tireurs et partisans (FTP).

Sous l’Occupation, Bassi, dont on ignore le prénom ainsi que la date et le lieu de naissance, rejoignit la formation Camp Guy-Moquet, 103éme Bataillon FTP du Puy-de-Dôme.
Sa compagnie fut engagée le 8 juillet 1944 dans une opération visant à attaquer une patrouille allemande qui s’était arrêtée dans un hôtel de Vollore-Montagne. Il y eut dix -ou onze- maquisards tués au combat, ainsi que trois civils abattus par les Allemands. Trois blessés graves, pris les armes à la main, furent emmenés par les Allemands. Un décéda le lendemain dans sa cellule tandis que les deux autres furent portés disparus.
Bassi, ou Beissi selon Serge Combret, figure parmi les blessés, avec la main arrachée et les jambes paralysées. Le médecin accourut à son secours estima qu’il n’y avait aucun espoir de le sauver. Il est retrouvé dans la nuit dans la maison d‘un habitant par deux soldats allemands perquisitionnant. L’instituteur du village, appelé par l’officier allemand, affirme que Bassi est un journalier agricole du village Sainte-Agathe, blessé accidentellement en venant du bourg. Il se porte garant de sa non participation au combat. Bassi ne fut pas achevé mais il sera emmené par les allemands. Il mourra le lendemain en cellule, à Thiers (Puy-de-Dôme).
Son nom figure sur le monument aux morts de la commune de Verdun ainsi que sur la stèle commémorative de Vollore-Montagne.
Le service d’état-civil de Thiers ne possède aucune trace de ce décès. Son corps a dû être emmené par les Allemands car c’est seulement par le biais des confidences faites par un gradé allemand, que l’on fut informé de sa mort.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207637, notice BASSI M. par Eric Panthou, version mise en ligne le 18 octobre 2018, dernière modification le 18 juillet 2021.

Par Eric Panthou

Sources : http://www.vollore-montagne.org/blog/index.php?2013/07/15/936-tragiques-combats-des-8-et-9-juillet-1944 .— Son nom ne figure par sur la liste des Membres de la formation Camp Guy-Moquet ou 103éme Bataillon FTP du Puy-de-Dôme, dossier 19 P 63/6, SHD Vincennes .— Serge Combret, Auvergne, j’écris ton nom... Résistance, Clermont-Ferrand, Française d’édition, 1994 .— MémorialGeweb

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément