ANGOT Jean-Louis

Par Richard Dujon

Né le 9 avril 1856 à Commentry (Allier), ouvrier mineur et libraire, syndicaliste, anarchiste.

Jean-Louis Angot, taille de 1m68, cheveux châtain, Sourcil châtain, front large, yeux gris, nez moyen bouche ordinaire, menton large, visage large, teint brun, était estropié du petit doigt de la main gauche. Il épousa Catherine Barge originaire de Menat (Puy-de-Dôme).
Mineur aux mines de Saint-Eloy-les-Mines (Puy-de-Dôme), il était payé la journée, 3 francs 50 centimes pour élever sa nombreuse famille (sept enfants : François, Gabriel, Etienne, Louis, Françoise, Marie, Léon), il tenait une librairie au village de la Roche (voisin de Michel Bathiat, grand-père de l’actrice Léonie Bathiat, plus connue sous le nom d’Arletty), commune de Saint-Éloy-les-Mines, qui lui rapportait peu. Il était abonné au Père Peinard.
Mineur boiseur, il fut élu délégué en 1890 (ainsi que Gilbert Conchon, piqueur, Perou, cantonnier, Message, piqueur), après une grève. Par une négociation, les délégués obtinrent, que la journée d’un aide piqueur soit payé 3,50 fr, la journée d’un piqueur 4,25 fr, et que la journée dans la mine soit réduite d’une heure.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207639, notice ANGOT Jean-Louis par Richard Dujon, version mise en ligne le 18 octobre 2018, dernière modification le 4 mai 2020.

Par Richard Dujon

SOURCES : Archives départementales du Puy-de-Dôme : M 226. — « De Gilbert Conchon, mineur syndicaliste à Georges Conchon, écrivain » par Henri Ponchon (A Moi Auvergne, N°136, mai 2011).

Version imprimable Signaler un complément