POUGHEON André

Par Eric Panthou

Né le 10 janvier 1924 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), tué par une sentinelle le 11 septembre 1944 à Dachau (Allemagne) en 1945 ; salarié Michelin puis agent des PTT ; militant au sein du Parti communiste (PCF) et de la Confédération générale du Travail (CGT), résistant au sein des Francs-tireurs et partisans ; déporté.

André Pougheon
André Pougheon

André Pougheon est le fils de Martin Pougheon, secrétaire d’une cellule Michelin avant-guerre, délégué CGT. Il habitait rue de la foi dans quartier de la Plaine, au cœur d’une cité Michelin. En 1939, il est salarié chez Michelin, membre de la CGT et à ce titre il représente son syndicat au bureau de vote où sont élus les délégués ouvriers du service DC. Il devient après cette date agent de l’administration des PTT pour le secteur Saint-Eloy-les-Mines Clermont-Ferrand, sans doute comme facteur. Il était lui-même communiste et membre de la CGT.
Sous l’Occupation, comme son père, il rejoignit la Résistance. Il fut membre de la formation Gabriel Péri ou 12e Bataillon comprenant FTPF du Puy-de-Dôme, avec une durée des services homologuées du 1er mars au 6 mai 1944.
Il a été arrêté le 2 ou 6 mai 1944 alors qu’il était en mission, par la police allemande et la gendarmerie française. Il a été transféré à la prison de Riom puis a ensuite été déporté dans le convoi du 2 juillet 1944 au départ de Compiègne, à destination de Dachau, matricule à Dachau 77905. Contrairement à ce qu’affirme l’hebdomadaire du PCF du Puy-de-Dôme en 1948, André n’a pas été fusillé à Dachau mais tué d’une balle par une sentinelle.
Il a été homologué FFI et DIR reconnu “Mort pour la France”.
Une rue de Clermont-Ferrand, dans le quartier de Champratel, porte son nom et celui de son père, capitaine FTP mort sous la torture en 1944. Une plaque en l’honneur du père et du fils existe au Monument aux Morts de la Plaine, à Clermont-Ferrand et le nom d’André Poughon figure sur le tableau commémoratif des membres de la CGT morts durant la guerre au siège national.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207727, notice POUGHEON André par Eric Panthou, version mise en ligne le 21 octobre 2018, dernière modification le 27 octobre 2018.

Par Eric Panthou

André Pougheon
André Pougheon

Sources : SHD Vincennes GR 16 P 487918 (non consulté) .— AVCC AC 21 P 135242 (non consulté) .— SHD Vincennes, ; dossier 19 P 63/5 : liste des membres du Camp Gabriel-Péri .— Procès-verbal : élection des délégués ouvriers, collègue électoral DC, 1er juin 1939, Michelin et Compagnie. Archives privées Henri Verde, CGT Michelin, Clermont-Ferrand .— Déclaration de Marcel Dauphin, déporté à Dachau, concernant les circonstances de la mort d’André Pougheon, Clermont-Ferrand, le 3 octobre 1945 .— La Voix du Peuple, 7 août 1948. MémorialGenWeb .— Livre Mémorial. Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément