CÉRIGNAT Camille, Auguste

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 27 juillet 1911 à Amange (Jura), exécuté sommairement le 9 septembre 1944 à Orchamps (Jura) ; résistant des Francs-tireurs et partisans (FTPF) et des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Camille Cérignat était le fils de Joseph Étienne, cultivateur et de Joséphine Georgeon, couturière.
Il entra dans la résistance comme membre du maquis combattant des Francs-tireurs et partisans français (FTPF) installé en novembre 1943 dans le massif de la Serre au nord de Dole et qui abritait les résistants "grillés" du bataillon Maurice Pagnon. Attaqués par les GMR en mars1943 les maquisards se replièrent à Lavernay. Le 9 septembre 1944 à Orchamps (Jura) les FFI des districts de Dole, Poligny et Lons-le-Saunier détruisirent des camions allemands chargés de munitions et de troupes en perdant deux hommes. L’ennemi contre-attaqua vers huit heures du matin à l’aide de mortiers et de canons antichars et se vengea sur les habitants. Quatre d’entre eux furent fusillés à seize heures à la scierie Vacheret : Georges et Louis Vacheret propriétaires de la scierie, Fernand Courant et Camille Cérignat qui étaient tous des pionniers de la Résistance F.T.P. doloise. À 18 heures les troupes américaines entraient à Orchamps qui était pratiquement libérée par la Résistance.
Son acte de décès fut dressé le 11 septembre à Orchamps et transcrit à Amange le 20 octobre 1944.
Camille Cérignat est inhumé au cimetière communal, à Orchamps (Jura).
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué aux Forces françaises de l’Intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Amange (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article207781, notice CÉRIGNAT Camille, Auguste par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 25 octobre 2018, dernière modification le 13 janvier 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : François Marcot La Résistance dans le Jura, éditions Cêtre, page 257 Besançon 1985.— Musée de la Résistance 1940-1945, biographie et Monument érigé par les anciens FTP en hommage à leurs camarades, Orchamps (Jura).— Journal "Le Progrès" du 11 septembre 2018, Orchamps Le 9 septembre 1944, la commune était libérée.— Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément