GÉRAUD Jean, Gabriel

Par André Balent

Né le 12 avril 1923 à Toulouse (Haute-Garonne) ; mort exécuté sommaire le 17 novembre 1943 à Camarade (Ariège) ; réfractaire au Service du travail obligatoire (STO) ; socialiste ; résistant de l’Ariège, FTPF

Jean Géraud, de Toulouse, était considéré comme socialiste. Réfractaire au STO, il chercha à gagner un maquis. Par l’intermédiaire d’une connaissance de sa famille, Jean Balussou communiste toulousain replié à Pailhès (Ariège) il put quitter sa ville natale.et intégrer un des premiers maquis ariégeois FTTF implanté près de Rimont (Ariège) puis à Camarade (Ariège), d’abord à la ferme de Las Fustes puis à celle de Ponce. Ce maquis était commandé par Roger Thévenin, son reseponsable politique. Géraud devint rapidement son second, responsable militaire du maquis.

Le maquis agit de façon imprudente, peu discrète, qui le fit connaître des Allemands et des collaborationnistes . Jean Lagrèze des Basses-Pyrénées, nouveau COR (commissaire à l’organisation régional) des FTPF ariégeois, le constata lors d’une « inspection ». Les mesures qu’il préconisa ne purent endiguer le mal. La Sipo-Sd et les collaborationnistes étaient au courant de la présence du maquis à Camarade. La veille du 17 novembre 1943, deux faux réfractaires vinrent à Camarade où ils demandèrent qu’on leur indiquât la localisation du maquis. Le 17 novembre 1943, à quatre heures du matin, des Allemands occupèrent Camarade. Ayant pris deux otages au hameau de Lavielle, Alberto Fajardo* et Jean-Marie Gros, ils se rendirent à Ponce (Voir : Sigler Moïse) . Ils surprirent les maquisards dans leur sommeil. Ils les tuèrent et le feu qu’ils mirent à l’édifice provoqua l’écroulement du plancher et du toit et calcina les cadavres des victimes, au nombre de sept.. Parmi elles Jean Géraud.

Une stèle a été érigée et une plaque apposée afin de perpétuer le massacre du 17 novembre 1943. Six noms y furent gravés. La victime inconnue — qui pourrait être Laurent Ferrer — n’y est pas mentionnée. Chaque année, une cérémonie est célébrée en mémoire des FTPF morts de Camarade.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article208161, notice GÉRAUD Jean, Gabriel par André Balent, version mise en ligne le 31 octobre 2018, dernière modification le 4 novembre 2018.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla, dossier Sigler Moïse et fiches issues diverses. — Site camarade.arize-lèze.fr consulté le 29 octobre 2018. — Site histariège, consulté le 30 octobre 2018. — Site MemorialGenWeb consulté le 29 octobre 2018. — Le Petit journal, édition de l’Ariège, hebdomadaire, 15 novembre 2017.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément