MOUROZ Vincent

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 8 août 1883 à Dompierre-sur-Veyle (Ain), massacré le 11 juin 1944 à Dompierre-sur-Veyle ; cultivateur puis maçon ; victime civile.

Vincent Mouroz était le fils de Joseph, et de Françoise Chichoux, tous deux cultivateurs. Il travailla comme cultivateur avec ses parents et se maria le 4 décembre 1913 à Dompierre-sur-Veyle avec Jeanne Marie Grimond, cultivatrice, dont il eut deux enfants. Il était domicilié à Dompierre et exerçait le métier de maçon.
Il fit son service militaire au 133e RI de 16 novembre 1904 au 12 juillet 1907. Il résida successivement à Saint-Paul-de-Varax en 1909, Villars-les-Dombes comme domestique en 1910, puis au hameau de Mas-Massard à Dompierre en 1911. Il fut mobilisé le 3 août 1914 à son régiment d’origine. Il fut blessé le 27 juillet 1915 et reçut une citation à l’ordre du régiment le 11 décembre 1916 avec attribution de la Croix de Guerre avec étoile de bronze. Il fut démobilisé le 25 mars 1919 et se retira à Dompierre-sur-Veyle.
Le 11 juin 1944, vers 19h00 une colonne ennemie qui se dirigeait vers Bourg fut accrochée au hameau du Logis par les FFI qui ouvrirent le feu sur elle. Cependant devant le nombre, les maquisards durent se replier dans les bois proches et les soldats allemands s’en prirent en représailles à la population. Six hommes dont Vincent Mouroz furent emmenés au hameau "Le Logis" et fusillés dans un fossé. Vincent Mouroz décéda à 22h20.
La plupart des maisons du hameau furent pillées et incendiées.
L’acte de décès fut dressé le 13 juin sur la déclaration de Alexandre Rolly, âgé de 55 ans, garde champêtre à Dompierre.
Il obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès (décision du Secrétaire général aux anciens combattants du 9 janvier 1945.
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Dompierre-sur-Veyle (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article208434, notice MOUROZ Vincent par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 6 novembre 2018, dernière modification le 27 décembre 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Bulletin de la commune de Dompierre-sur-Veyle.— Journal "Le Progrès de l’Ain" du 12 juin 2015 Le 11 juin 1944, une journée noire pour les Dompierrois.— Mémorial Genweb.— Registres matricules militaires.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément