DURAND Émile, Henri, André

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né 11 mars 1925 à Poligny (Jura), mort en action le 24 août 1944 à Saint-Germain-lès-Arlay (Jura) ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Émile Durand était le fils de Raoul Henri Jean et de Henriette Hélène Églantine Cabaud. Il était célibataire.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) en 1944.
Dans la nuit du 24 au 25 août 1944, les maquisards passèrent à l’attaque pour libérer Lons-le-Saunier (Jura). Les Allemands se replièrent en direction de Poligny mais le groupe Dubois et un détachement du district de Bletterans accrochèrent un peloton S.S. au moulin de Tortelet. Un violent combat eut lieu. Il y eut 29 tués et 11 prisonniers du côté allemand. Les résistants eurent 11 blessés et un tué, Émile Durand qui tomba frappé de plusieurs balles dans l’engagement.
Le moulin de Tortelet fut incendié lors de cette attaque et son propriétaire Jean-Marie Pont fusillé.
L’acte de décès fut dressé au nom d’un inconnu et rectifié par jugement du Tribunal civil de première instance de Lons-le-Saunier le 4 décembre 1944 transcrit le 28 mai 1945 à Saint-Germain-lès-Arlay.
Il obtint la mention « Mort pour la France » le 24 juin 1970.
Son nom figure sur la plaque commémorative, à Saint-Germain-lès-Arlay (Jura).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article208905, notice DURAND Émile, Henri, André par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 novembre 2018, dernière modification le 15 novembre 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Le Progrès du Jura du 26 août 2015 Bataille de Tortelet : un hommage a été rendu à Émile Durand.— Mairie d’Arlay, 24 août 2016 : cérémonie du souvenir du moulin de Tortelet.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément