LEGRAND Roger, Gustave, Louis, Lucien

Par Michel Gorand

Né le 28 août 1926 à Neuilly-sur-Seine (Seine, puis Hauts-de-Seine), exécuté sommairement le 25 août 1944 à Romorantin (Loir-et-Cher) ; charcutier ; résistant FTP-FFI.

Fils de Léon, Oscar Legrand et de Camille, Louise Marlet, son épouse, domiciliés à Romorantin, Roger Legrand était célibataire et travaillait comme charcutier à Romorantin, faubourg d’Orléans.
Engagé dans les Francs-Tireurs et Partisans (FTP) et Forces françaises de l’intérieur (FFI), Roger Legrand fut fait prisonnier par les Allemands, sur la route de Marcilly-en-Gault (Loir-et-Cher) à Millançay, lors d’un accrochage entre un groupe de maquisards et une colonne blindée allemande le 23 août 1944 en soirée. Il fut emmené et emprisonné à Romorantin puis fusillé par les Allemands le 25 août 1944 à la caserne Deflandre. Déclaration de décès de Maurice Rabet de Romorantin.
Roger Legrand fut reconnu « Mort pour la France », par décision n°602942 EC/C du Ministère des Anciens Combattants.


Millançay, 23 août 1944
Romorantin fin août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209118, notice LEGRAND Roger, Gustave, Louis, Lucien par Michel Gorand, version mise en ligne le 26 novembre 2018, dernière modification le 22 janvier 2019.

Par Michel Gorand

SOURCES : Acte de décès n°182 du registre de Romorantin. — Yves Chauveau-Veauvyn , L’Été 44 – Nord Indre, Sud Loir-et-Cher, d(1993).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément