SÉNÉGAS René [Tarn]

Par André Balent

Né le 3 septembre 1921 à Labastide-Rouairoux (Tarn) ; bûcheron, réfractaire au STO ; résistant (maquis Bir Hakeim du Languedoc, AS)

René Sénégas était originaire de Labastide-Rouairoux, une commune du sud-est montagneux du Tarn, limitrophe de l’Hérault et proche du petit centre urbain héraultais de Saint-Pons. Il n’avait qu’un seul prénom à la différence de son homonyme montpelliérain qui en avait trois (René, Louis, Léon).
René Sénégas a été confondu avec un homonyme (nom et prénom) né à Montpellier (Hérault) qui fut aussi un résistant (Voir Sénégas René). Le dossier de l’AVVC (Caen, Calvados) attribue au Montpelliérain des actions résistantes nécessitant « un courage à toute épreuve », ainsi que l’indiqua le 3 octobre 1945 le colonel (futur général) Zeller. C’était en fait du Tarnais dont il s’agissait. Son chef direct, Eugène Donati, responsable du groupe franc centré sur Montpellier et rattaché au maquis Bir Hakeim (Voir Capel Jean), fit la même confusion, pensant qui avait été fusillé au camp de tir de la Madeleine à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), près de Montpellier. Le groupe de Donati rattaché à Bir Hakeim était présent à Montpellier, mais aussi dans la moyenne vallée de l’Hérault (Voir en particulier Demarne Paul), dans la haute vallée de l’Orb et de ses affluents et sur les contreforts méridionaux héraultais du Massif Central, du Larzac à l’est (le groupe de Maurice Allion à la Vacquerie, Hérault) aux monts de l’Espinouse à l’ouest. Donati fit une attestation pour la mère du Sénégas de Montpellier, mentionnant les « missions périlleuses » que réalisa pour le maquis Bir Hakeim son homonyme du Tarn.
De fait, René Sénégas connut la Libération et vécut longtemps après la fin de la guerre. À partir de 2010, les divers témoignages et documents recueillis par Bruno Cassanas président du comité de l’Hérault de l’ANACR et par Danièle Arnaud vice-présidente permirent de connaitre les véritables parcours résistants des deux René Sénégas, celui de Montpellier fusillé à la Madeleine ; celui du Tarnais, maquisard de Bir Hakeim affecté à des missions difficiles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209182, notice SÉNÉGAS René [Tarn] par André Balent, version mise en ligne le 29 novembre 2018, dernière modification le 29 novembre 2018.

Par André Balent

SOURCES : AVCC, 21 P 528331 (dossier Sénégas René établi au nom de René Sénégas de Montpellier et confondant ce dernier avec René Sénégas de Labastide-Rouairoux). — Danièle Arnaud, Les fusillés de la Madeleine, ouvrage inédit (2018), manuscrit. pp. 56-57.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément