GARDE Marius Henri

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste CGT du Rhône.

En juin et en juillet 1926, Marius Henri Garde, surveillant principal de la Voie à Lyon Guillotière, figura sur les listes de candidats présentés par la CGT lors de l’élection des délégués du personnel auprès, respectivement, du chef du service de la Voie et du directeur de la Cie du Chemin de fer du PLM (Paris-Lyon-Méditerranée).

Lors des scrutins de février 1925, de janvier 1928 et de novembre 1930, il était candidat à l’un des postes de membre du Conseil supérieur des chemins de fer. Elu en 1925, il ne fut pas réélu lors des deux scrutins suivants.

Eut-il un lien de parenté avec Henri Garde, militant de la CGTU ou s’agit-il du même militant ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209241, notice GARDE Marius Henri par Louis Botella, version mise en ligne le 2 décembre 2018, dernière modification le 2 décembre 2018.

Par Louis Botella

SOURCE : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 10 février, 10 mars 1925, 10 ,juin, 20 juillet 1926, 1er janvier, 1er février 1928, 15 novembre 1930 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément