WACKSMAN Louise

Par Jean-Sébastien Chorin

Née le 2 août 1911 à Paris (IXe arr.), exécutée sommairement vers le 6 janvier 1944 à Chassagny (Beauvallon, Rhône) ; pianiste ; résistante.

WACKSMAN Louise
WACKSMAN Louise
Photographie issue d’un article du quotidien Le Journal daté du 1er avril 1933

Louise Wacksman était la fille d’Abraham Wacksman, tailleur, et d’Aneta (Annette) Marcovici. Les Wacksman étaient des Juifs originaires de Roumanie. Louise Wacksman naquit au domicile de ses parents, 36 rue Montholon. Elle vécut ensuite au 61 rue Condorcet (Paris, IXe arr.) avec sa famille.
Louise Wacksman devint pianiste. Elle obtint le premier prix du Conservatoire et fut lauréate du Concours international de Vienne en 1933.
Le 23 mars 1943, sa mère fut déportée à Sobibor par le convoi numéro 52 au départ de Drancy. Elle mourut en déportation.
Louise Wacksman fut arrêtée à Lyon (Rhône) en tant que résistante. Vers le 6 janvier 1944, elle fut exécutée à Chassagny (Beauvallon, Rhône).
Le 14 mars 1945, son corps fut formellement identifié par son frère, Joseph Waxman, joaillier, demeurant 61 rue Condorcet à Paris, à partir de la documentation photographique établie à Chassagny le 6 janvier 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209296, notice WACKSMAN Louise par Jean-Sébastien Chorin, version mise en ligne le 4 décembre 2018, dernière modification le 11 décembre 2020.

Par Jean-Sébastien Chorin

WACKSMAN Louise
WACKSMAN Louise
Photographie issue d’un article du quotidien Le Journal daté du 1er avril 1933

SOURCES : Arch. Dép. Rhône, 3460W3.— L’Écho de Paris, 9 octobre 1935.— Le Journal, 29 mars 1933.— Site Internet du Mémorial de la Shoah (Aneta Wacksman est nommée Annette Wachsmann).— État civil. — Introuvable dans les bases de données en ligne des résistants (Mémoire des Hommes-Vincennes) et des victimes de la Shoah.

Version imprimable Signaler un complément