GIRAUD Charles, Gabriel, Louis, Joseph

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 juillet 1906 à Belley (Ain), mort en action le 2 septembre 1944 à Meximieux (Ain) ; cheminot ; résistant de l’armée secrète (AS) de l’Ain et des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Charles Giraud était le fils de Jean Camille, pharmacien à Belley, âgé de 38 ans et de Marie Philomène Favre, sans profession. Il se maria le 4 avril 1933 à Beynost (Ain) avec Jeanne Françoise Bernay.
Il entra au chemin de fer et il était cantonnier au 2e canton du 4e arrondissement Voie et Bâtiments de la SNCF à Lyon, où il était domicilié boulevard de la Part-Dieu.
Il entra dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) des maquis de l’Ain afin de participer aux combats de la Libération. Le 15 août 1944 il dépendait du secteur 4 de l’armée secrète (AS) du département de l’Ain et du camp Didier basé dans la forêt du Noyer, près de Mionnay (Ain) et qui comptait 800 maquisards.
Le 1er septembre le camp Didier, fut encerclé par les forces allemandes au cours de la bataille de Meximieux, opposant la XIe Panzerdivision (Division blindée) aux troupes américaines du colonel Murphy et aux FFI.
Charles Giraud fut tué pendant le combat entre Pérouges et Bourg-Saint-Christophe, non loin de Meximieux (Ain).
L’acte de décès fut dressé à Meximieux et il obtint la mention « Mort pour la France » en juin 1945.
Son nom figure sur la stèle commémorative, à Mionnay (Ain), sur la plaque commémorative de la SNCF en gare de Lyon-Part-Dieu (IIIe arr.) et sur le monument aux morts, à Miribel (Ain).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209373, notice GIRAUD Charles, Gabriel, Louis, Joseph par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 décembre 2018, dernière modification le 7 décembre 2018.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Cheminots victimes de la répression 1940-1945 Mémorial, sous la direction de Thomas Fontaine, éd. Perrin/SNCF, Paris, 2017.— Wikipédia Camp Didier.— Divers sites Internet relatant la bataille de Meximieux.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément