QUÈBRE Louis [QUÈBRE Louis, Fernand, Pierre]

Par Marie-Cécile Bouju

Né le 24 aout 1921 à Castelnau-Montratier (Lot), mort en déportation le 23 avril 1945 à Bergen-Belsen (Allemagne), imprimeur, résistant.

Fils naturel de Marie-Louise Quèbre, couturière, Louis Quèbre était imprimeur à Cahors, employé dans l’imprimerie Coueslant.
Après les chantiers de jeunesse, qu’il quitta en juin 1942, Quèbre s’impliqua dans la résistance, comme plusieurs de ses confrères de Coueslant. A partir de mars 1943, il adhéra au mouvement Libération Sud. Il était particulièrement chargé de collectes et de ravitaillement pour les maquis ainsi que de la diffusion de journaux.
Quèbre fut arrêté, avec son beau-père (Louis Escaich, 1893-1945) et son beau-frère (Robert Escaich, 1921-1952), le 19 avril 1944. D’après Paul Chauvet, Quèbre aurait été arrêté en représailles, du fait de ses liens avec des membres de sa famille maquisards. Après la prison Saint-Michel à Toulouse, il fut détenu à Compiègne. De là, il fut déporté le 4 juin 1944 pour Neuengamme (Kommando Hannover-Stöcken) puis Bergen-Belsen. Il y a été vu vivant une dernière fois le 22 avril 1945. Son acte de décès porte la mention « Mort pour la France »
Louis Quèbre avait épousé Jacqueline Escaich (1922-2005) le 2 juillet 1941 à Cahors. Le père (Louis Escaich) et son frère (Robert) de son épouse sont également mort en déportation ou de ses suites.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209407, notice QUÈBRE Louis [QUÈBRE Louis, Fernand, Pierre] par Marie-Cécile Bouju, version mise en ligne le 8 décembre 2018, dernière modification le 12 janvier 2019.

Par Marie-Cécile Bouju

SOURCE : SHD GR 16 P 494471 ; - Paul Chauvet. La Résistance chez les fils de Gutenberg dans la Seconde Guerre mondiale. Paris : à compte d’auteur, 1979, p. 319 ; - Fondation pour la mémoire de la déportation [en ligne]. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément