BARDOT Marcel

Par Jacques Girault, Robert Hirsch, André Lainé

Né le 5 décembre 1902 à Bayet (Allier), mort le 3 février 1990 à Paris (XI e arr.) ; instituteur à Paris ; militant du SNI et de la MGEN.

Marcel Bardot, qui habitait le XIXe arrondissement de Paris, était nommé instituteur à Stains (Seine/Seine-Saint-Denis) en janvier 1945. Son épouse enseignait à la même époque à l’école maternelle. Ils habitaient lors du recensement de 1946 dans l’école dont il était devenu directeur avec leurs deux enfants. Plus tard, il dirigea l’école primaire de la rue Compana (XIXème arr. de Paris).

Militant du Syndicat National des Instituteurs, il occupa des responsabilités départementales dans la Seine durant une quinzaine d’années. Il siègea au conseil syndical de la section de la Seine au titre de la majorité autonome de 1945 à 1960. De novembre 1945 à 1960, il fut le trésorier général adjoint de la section de la Seine. De 1945 à 1953, il fut également le secrétaire de l’importante commission des directeurs. Il assuma cette responsabilité à un moment particulièrement délicat : en 1950, en effet, se créa le Syndicat des directeurs, particulièrement implanté dans le département. Trésorier de la commission des directeurs, Marcel Bardot mena la lutte contre ce qu’il considèrait comme un corporatisme qui divisait le milieu des instituteurs. Il polémiqua vigoureusement contre les scissionnistes et chercha à montrer que les problèmes des directeurs d’école ne peuvaient trouver de solution que dans l’action commune avec l’ensemble des instituteurs et institutrices au sein d’une même structure syndicale.

Marcel Bardot siègea à la Commission administrative permanente, organisme paritaire qui s’occupait de la carrière des enseignants, de 1948 à 1958, alternativement comme suppléant ou comme titulaire. Ainsi, le 14 juin 1954, il était candidat suppléant dans le collège des directeurs d’écoles primaires de garçons pour le conseil d’établissement du premier degré. Il se retira en 1960 de l’activité syndicale quotidienne.

Lors de la création de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, Marcel Bardot fut élu à son premier conseil d’administration, le 8 décembre 1946 où se retrouvèrent des militants amicalistes et mutualistes, surtout nationaux. Par la suite, des modifications se produisirent pour faire de la place aux sociétés départementales de secours mutuels. Il fut réélu lors de la première assemblée générale de la MGEN en juillet 1947 mais ne fut pas reconduite en 1949. Il était aussi administrateur de la section de la Seine de la MGEN.

Se confondait-il avec Marcel Bardot, élève de l’Ecole normale d’instituteurs d’Auteuil de 1919 à 1922, qui témoigna sur le site Internet « Mémoiredauteuil.free » et qui, à l’issue de la préparation militaire, choisit l’aviation ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209495, notice BARDOT Marcel par Jacques Girault, Robert Hirsch, André Lainé, version mise en ligne le 11 décembre 2018, dernière modification le 3 mars 2021.

Par Jacques Girault, Robert Hirsch, André Lainé

SOURCES : Arch. mun. Stains (Soraya Benseghir-Bouzana). — Archives de la MGEN. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément