BUSSON Baptiste

Par Jacques Girault

Né le 8 juin 1910 au Lonzac (Corrèze) ; agent de lycée ; militant syndical (CGT) ; résistant ; militant syndicaliste de la CGT ; militant communiste ; conseiller municipal de Sceaux (Seine/Hauts-de-Seine).

Baptiste Busson, titulaire du certificat d’études primaires (1922à-), après avoir effectué son service militaire, devint agent d’entretien non spécialiste au lycée Lakanal à Sceaux, à partir d’octobre 1933. Il se maria en septembre 1934 à Sceaux avec une employée à la lingerie de ce lycée.

Membre du Parti communiste, il fut emprisonné à la Santé pendant l’Occupation. Il fut décoré de l’ordre de la Libération (JO du 11 janvier1947).

Baptiste Busson fit partie du conseil municipal de Sceaux qui se réunit le 16 septembre 1944 puis qui se transforma en délégation sociale ratifiée par le préfet, le 10 décembre 1944. Il faisait partie de la commission du ravitaillement, des travaux, de la voirie et de l’hygiène et du conseil d’administration de l’Office municipal d’HBM. Lors des élections municipales du 29 avril 1945, comme beaucoup des conseillers sortants, il figurait en cinquième position sur la « Liste d’union patriotique et républicaine (selon l’affiche) baptisée « Liste d’union républicaine et patriotique » sur les bulletins et arrivait en dernière position avec 1 915 voix sur 4 882 inscrits et 4 012 suffrages exprimés. Trois sièges n’étaient pas pourvus. Lors du scrutin de ballotage, les trois candidats de la liste « républicaine, indépendante d’action communale, sociale et familiale » furent élus et Busson n’obtint que 1 548 voix.

Deux ans plus tard, à la tête de la liste présentée par le Parti communiste, il fut élu le 26 octobre 1947, et fit partie des commissions des sports, de la jeunesse, des fêtes et cérémonies, des adjudications et du conseil d’administration de la caisse des écoles. Réélu aux élections municipales de 1953, il ne fut pas candidat en 1959.

Baptiste Busson fut muté en septembre 1959 comme agent-chef au lycée Jacques Amyot de garçons de Melun (Seine-et-Marne), son épouse y devenant maîtresse-lingère. Militant du syndicat CGT des agents de l’Éducation nationale, il en devint pendant quelques années le secrétaire général. Il prit sa retraite en septembre 1970.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209542, notice BUSSON Baptiste par Jacques Girault, version mise en ligne le 12 décembre 2018, dernière modification le 17 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Nat., AJ/16/8930, F/17/30045/B. —Arch. Mun. Sceaux, dossiers sur le conseil municipal et les élections municipales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément