COUSSEAU Henri, Gabriel, Eugène

Par Jean-Pierre Besse

Né le 12 septembre 1906 à Fontenay-le-Comte (Vendée), mort le 10 septembre 1997 au Pin-en-Mauges (Maine-et-Loire) ; militant communiste du Maine-et-Loire ; résistant ; déporté.

Fils et petit fils de galochier, Henri Cousseau fut adopté par la Nation suivant jugement du tribunal civil de Fontenay-le-Comte en septembre 1918.

Résistant, il fut déporté le 12 mai 1944 vers Buchenwald d’où il revint.

Après la Libération, il fut président départemental de la FNDIRP et candidat du Parti communiste lors des élections législatives de 1967 dans la 5e circonscription du Maine-et-Loire, celle de Cholet.

Il est l’auteur d’un témoignage sur la résistance à Cholet et sur sa déportation.

Il avait épousé en novembre 1929 à Cholet, Marthe, Marie Augustine Merlet.

Cousseau a eu une longue activité syndicale à la SFR de Cholet devenue CSF en 1958.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article20972, notice COUSSEAU Henri, Gabriel, Eugène par Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 16 novembre 2012.

Par Jean-Pierre Besse

OEUVRE : Henri Cousseau, De Cholet à Buchenwald, AFMD 49, 2006,

SOURCES : Le Monde, 1967. — État civil de Fontenay-le-Comte. — Le journal de la Résistance, décembre 1997. — Scarlett Martin, Le Choletais, une région dans la guerre, 2010. — Emmanuel de Chambost, La Radioélectricité en France sous l’Occupation, la Compagnie générale de télégraphie sans fil, enfance du groupe Thales, L’Harmattan, 2012.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément