VIAL Antoinette, Fernande

Par Jean-Louis Ponnavoy

Née le 22 mars 1903 à Buchères (Aube), massacrée le 24 août 1944 à Buchères ; brodeuse ; victime civile.

Elle était la fille de Adolphe Athanase, âgé de 42 ans, maçon et de Mélodie Joséphine Blanc, âgée de 42 ans, sans profession, domiciliés au hameau de Maisons-Blanches. Elle était célibataire et exerçait le métier de brodeuse.
Le 24 août 1944, en représailles de l’attaque par la Résistance d’un side-car de l’armée allemande, les SS de la 51e brigade blindée encerclèrent le village et massacrèrent aveuglément la population, tuant hommes, femmes, enfants et bébés. 67 personnes périrent et 50 habitations furent détruites par le feu. Antoinette Vial était au nombre des victimes. Elle fut assassinée à 14 heures dans le jardin de la maison François.
L’acte de décès fut dressé le 1er septembre 1944 sur la déclaration de Paul Baudry, 62 ans, garde champêtre à Buchères (Aube).
Elle obtint la mention « Mort pour la France » transcrite sur l’acte de décès.
Son nom figure sur le mémorial des martyrs du 24 août 1944 à Buchères Aube).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209754, notice VIAL Antoinette, Fernande par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 19 décembre 2018, dernière modification le 22 juin 2019.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Anonyme Le martyre de Buchères 24 août 1944, édité au profit de la caisse de secours des Sinistrés, Grande imprimerie de Troyes, 1945.— Troyes d’hier à aujourd’hui Le massacre de Buchères.— L’Est Éclair du 23 août 2008 Buchères martyre, Aube 24 août 1944.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément