CELLIER Marie-Thérèse (née VIDEPIED)

Par Benoit Willot

Née le 27 messidor an 7 (15 juillet 1798) à Paris, quartier Sainte-Marguerite (XIe arr.) et morte le 14 octobre 1883 à Paris (XXe arr.), fouriériste.

Marie-Thérèse Françoise Videpied était la fille de Marie Françoise Thioust et de son époux Pierre François Hippolyte Videpied.
Mariée en avril 1846 à Paris avec Anet Cellier, Marie-Thérèse vécut dans un milieu républicain. Son frère Claude Louis Videpied fut inculpé après l’insurrection ouvrière les journées de juin 1848. Son mari, fabricant de bronzes, professait des opinions fouriéristes. Ils eurent au moins un fils, Ernest, tourneur sur cuivre, et résidant place de la Bastille à Paris.
Blanchisseuse, Marie-Thérèse Cellier manifesta également un engagement fouriériste, en étant en 1843 actionnaire de de la Société du 15 juin 1840 « pour la propagation et pour la réalisation de la théorie de Fourier ».
Marie-Thérèse Cellier était domiciliée 1, rue du Jourdain à Paris (XXe arr.). Elle était rentière à son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209813, notice CELLIER Marie-Thérèse (née VIDEPIED) par Benoit Willot, version mise en ligne le 21 décembre 2018, dernière modification le 21 décembre 2018.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. Dép. Paris (état-civil). — Archives nationales, Fonds Fourier et Considérant, Archives sociétaires, 10AS30 (681Mi49). — Le Constitutionnel, quotidien, 29 janvier 1846.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément