CHEVALLIER Désiré [CHEVALLIER Narcisse, Désiré]

Par Benoit Willot

Né le 23 mars 1857 à Ouzouer-le-Marché (actuellement Beauce-la-Romaine, Loir-et-Cher), employé de commerce et ébéniste ; militant socialiste à Joinville-le-Pont (1912).

Désiré Chevallier était le fils d’Octavie, Célénie Riby, née à Charsonville (Loiret), et de son époux Louis, Modeste Chevallier, né à Ouzouer-le-Marché, qui fut cultivateur et charretier. Il était le quatrième enffant d’une fratrie de huit.
Devenu ébéniste, Désiré Chevallier vivait rue Moreau à Paris (XII arr.). Il s’y maria en août 1881 (ou 1882) avec Françoise, Philomène Gallais, cuisinière. Ils vécurent ensuite rue de Rivoli puis rue du Trésor (IVe arr.) avant de s’installer, en 1911, à Joinville-le-Pont (Seine, actuel Val-de-Marne).
L’année suivante, Chevallier fut candidat sur la liste socialiste SFIO pour les élections municipales de mai à Joinville, en compagnie de son fils, également prénommé Désiré. La liste socialiste, conduite par Émile Lebègue et Georges Laruelle arriva en troisième position au premier tour. Elle fusionna au second tour avec la liste des radicaux dissidents d’Ernest Mermet et avec les libéraux de Jules Beauvais sur la base des résultats du premier tour.
Au second tour, la coalition l’emporta face aux radicaux-socialistes de la municipalité sortante. Le nouveau conseil comprenait 10 radicaux dissidents, dont le maire, Mermet, 7 socialistes SFIO et 6 libéraux. Les Chevallier père et fils ne figurèrent pas sur la liste du second tour. Toujours en même temps que son fils, Désiré Chevallier prit en juin 1912 des responsabilités au sein de la section SFIO dont Fernand Grandhomme était le secrétaire. Il siégea à la commission exécutive. Chevallier était alors âgé de 55 ans.
Sa date de décès n’est pas connue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209817, notice CHEVALLIER Désiré [CHEVALLIER Narcisse, Désiré] par Benoit Willot, version mise en ligne le 21 décembre 2018, dernière modification le 8 septembre 2021.

Par Benoit Willot

SOURCES : Arch. Dép. Loir-et-Cher (état civil). — Arch. Dép. Paris (état civil, listes électorales). — Arch. Dép. Val-de-Marne (recensements). — l’Humanité, quotidien, 1912. — Données du site Généanet. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément