ARDILLON Pierre, Marie, Alphonse

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 28 mai 1921 à Moulins (Allier), mort en action le 18 avril 1944 à Villard-Saint-Sauveur (Jura) ; résistant du maquis du Haut-Jura et résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pierre Ardillon était le fils de François Georges, typographe et de Marie Pauline Judet, sans profession. Il était célibataire. En 1940, il était domicilié à Moulins (Allier). Il entra dans la Résistance dans le maquis du Haut-Jura Service Périclès, avec le pseudonyme "Pépé". Il combattit avec le groupe de Bernard Vautrin. Celui-ci était traqué par l’ennemi. Après une suite de combats et de marches épuisants, le groupe de Bernard Vautrin trouva refuge dans la grotte du Mont (Mont Chabot), à Villard-Saint-Sauveur mais l’ennemi était sur ses traces, obtenant des renseignements par la torture, et attaqua les maquisards avec des forces supérieures. Bernard Vautrin et cinq de ses camarades se sacrifièrent afin que leurs 25 autres camarades puissent échapper à l’ennemi. Ils se battirent jusqu’au bout, épuisant leurs munitions. Blessés et mis hors de combat, ils furent capturés et achevés par l’ennemi. Pierre Ardillon fut tué de deux balles dans le crâne.
L’acte de décès fut dressé le 22 avril comme étant celui d’une personne non identifiée sur la déclaration de Léonce Grossiord, 46 ans, cultivateur. Il fut l’objet d’un jugement rectificatif du Tribunal civil de Saint-Claude le 7 février 1945 et transcrit à Villard le 28 février 1945.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte de décès..
Il fut homologué comme soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI) et obtint le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Villard-Saint-Sauveur (Jura) et sur le monument aux morts du cimetière de Moulins (Allier).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209977, notice ARDILLON Pierre, Marie, Alphonse par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 29 décembre 2018, dernière modification le 12 juillet 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : SHD GR 16 P 16403.— Journal Le Progrès, Poignant hommage aux huit victimes de la grotte du Mont Chabot, 19 avril 2016.— Musée de la Résistance 1940-1945 en ligne Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance dans l’Ain et le Haut-Jura (2013).— Maitron des fusillés article VAUTRIN Bernard Marie Eugène Albert.— Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès avec signalement détaillé).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément