JOHANY Yvonne, Mélanie

Par Patrick Bec

Née le 26 septembre 1914 à Clavières (Cantal), massacrée le 11 juin 1944, morte des suites de ses blessures à Clavières le 11 juin 1944 ; victime civile.

cimetière de Clavières (source généanet_redon)
cimetière de Clavières (source généanet_redon)

Yvonne Johany était la fille de Pierre Johany et de Maria Lombard (massacrés les 10 et 11 juin). Elle a été blessée le 11 juin 1944 sur le chemin de Clavières (Cantal) à Chirols ; elle meurt à l’école des filles dans la nuit du 13 au 14. Elle était célibataire, âgée de 29 ans.
Son acte de décès porte la mention "Mort pour la France".

Son nom est gravé (JOHANY Yvonne) sur la plaque apposée dans l’église de Clavières en hommage "Aux victimes de la barbarie allemande, 10 et 11 juin 1944".

« Sur le chemin de notre débâcle, Yvonne Johany est blessée, une balle explosive dans le dos. Elle sera secourue tardivement, le soir, par Étienne Soulier qui tentait de quitter le village. Il la transporte à l’école, l’installe sur un matelas dans la salle de classe. L’abbé Chabanon, qui, la veille, avait dû fuir, revient sur les lieux le soir, il arrête une voiture allemande et demande du secours pour Yvonne. Un major va la visiter, lui fait une piqûre qui apaise ses horribles douleurs. A la porte de l’école, ma grand-mère l’accoste pour lui demander des nouvelles. Il lui prend les mains et lui dit alors dans un français parfait "pauvre mère". Yvonne décèdera dans la nuit de lundi à mardi vers deux heures du matin. » (Bernadette Vigier-Soulier, "10 et 11 juin 1944 à Clavières-de-Montagnes, J’avais 17 ans").

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210084, notice JOHANY Yvonne, Mélanie par Patrick Bec, version mise en ligne le 2 janvier 2019, dernière modification le 12 mars 2020.

Par Patrick Bec

cimetière de Clavières (source généanet_redon)
cimetière de Clavières (source généanet_redon)

SOURCES : Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir. Cantal, 1940-1944, Aurillac, Association des Maquis et Cadets de la Résistance du Cantal, 2007. — Bernadette Vigier-Soulier, 10 et 11 juin 1944 à Clavières-de-Montagnes, J’avais 17 ans .— Les journées tragiques dans le diocèse de Saint-Flour - Mgr de la Vaissière. Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément