CHASSANG Baptiste, Marie, Adolphe, Jean

Par Patrick Bec

Né le 16 août 1883 à Broussoles, commune de Lorcières (Cantal), massacré le 11 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; forgeron ; victime civile.

Baptiste Chassang était le fils de Alexis Chassang et de Victoire Coutarel, cultivateurs à Broussoles, commune de Lorcières (Cantal). Le 5 février 1910 à Clavières, il avait épousé Maria Julie Roche, née à Clavières. Il était le père d’une fille née en 1912, mariée en 1930. Il était forgeron à Clavières. Il a été tué par balles et dépouillé de son portefeuille, le samedi 10 juin 1944 devant son domicile. Il avait 61 ans.
"Dès que le maquis eut disparu, ils [les Allemands] se mirent à piller les maisons et à les brûler, en y jetant des grenades incendiaires. Ils tiraient aussi sur les habitants qui s’enfuyaient. Déjà deux d’entre eux étaient touchés : P. Joanny et J.B. Chassang ; quelques S.S. passèrent la nuit dans quelques maisons intactes." (Jean Favier)
Son acte de décès porte la mention "Mort pour la France".

Son nom est gravé sur la plaque apposée dans l’église de Clavières en hommage "Aux victimes de la barbarie allemande, 10 et 11 juin 1944".
Bonhomme Pierre
Chassang Baptiste
Coutarel Raymond
Johany Pierre
Johany Maria
Johany Yvonne
Lèbre Adrien
Pichot Augustin".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210143, notice CHASSANG Baptiste, Marie, Adolphe, Jean par Patrick Bec, version mise en ligne le 4 janvier 2019, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Patrick Bec

SOURCES : Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir. Cantal, 1940-1944, Aurillac, Association des Maquis et Cadets de la Résistance du Cantal, 2007. — Etat civil (AD 15). — Bernadette Vigier-Soulier, "10 et 11 juin 1944 à Clavières-de-Montagnes, J’avais 17 ans"

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément