POINAT Jean, Pierre, Marie [pseudonyme dans la résistance : Bidule]

Par Huguette Juniet

Né le 25 octobre 1922 à Saint-Etienne (Loire), fusillé et brûlé le 30 mars 1944 à Cisternes-la-Forêt (Puy de Dôme) ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean Poinat est le fils d’Auguste et Marie-Jeanne Rascle. Il habitait en 1944 à La Ricamarie (Loire).
Requis pour le STO, Jean refusa de partir travailler en Allemagne, et pour échapper à la réquisition choisira de rejoindre un maquis local, le maquis de Le Claveix à Cisternes-la-Forêt rattaché aux Mouvements Unis de la Résistance (MUR). C’est à partir du 1er août 1943 qu’il est considéré comme ayant appartenu à l’unité combattante homologué, maquis de Prondines (MUR).
L’identification des réfractaires fut une des cibles permanente de la police allemande ; renseignée elle organisa une opération de ratissage sur le maquis du Claveix, le 30 mars 1944 à Prondines et Cisternes-la-Forêt.
Surpris par la rapidité des Allemands qui encerclèrent le maquis, Pierre et douze compagnons d’infortune se retranchèrent dans une grange. Immédiatement découvert il fut fusillé sur le champ, son corps placé devant la porte de son refuge fut arrosé d’essence et brûlé : même sort pour les douze réfractaires. Un seul fut rescapé : Lucien Giraud.
5 des 12 victimes furent abattus par Louis Bresson, chauffeur de la Gestapo.

Il fut dans un premier temps non identifié. Il a ensuite été reconnu « Mort pour la France » Homologué FFI pour la période du 1er août 1943 au 30 mars 1944 au sein de la formation Maquis de Prondines (MUR).
Inhumé dans le Cimetière communal de la Ricamarie (Loire).

Son nom est inscrit à la La Ricamarie (Loire) sur le Monument aux Morts, à Cisternes-la-Forêt sur le Monument et la plaque commémoratifs de Le Claveix , à Clermont-Ferrand sur la Stèle commémorative au Cimetière des Carmes où il est écrit : « Ici reposent les cendres de 10 jeunes résistants, fusillés et brûlés par les nazis au Claveix commune de Cisternes -La -Forêt ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210183, notice POINAT Jean, Pierre, Marie [pseudonyme dans la résistance : Bidule] par Huguette Juniet, version mise en ligne le 5 janvier 2019, dernière modification le 20 février 2022.

Par Huguette Juniet

SOURCES : AVCC Caen, AC 21P 133687, dossier victime de guerre pour Jean Poinat (non consulté) SHD Vincennes, GR 16 P 483127, dossier résistant pour Poinat Jean (non consulté) .— Gilles Lévy, Drames et secrets de la Résistance, Paris, Presses de la Cité, 1984 .— La Montagne, 4 juin 2014 .— Michelle Serre, La région de La Bourboule et du Mont-Dore pendant la seconde guerre mondiale, Ed. La Galipote 2017 .— Gilles Levy, Mémorial des Maquis et Hauts lieux de la Résistance, Ed. Presses de la Cité, 1986.— Pierre Montagnon, Les Maquis de la Libération, Ed. Pygmalion, 2000 .— Mémoires des Hommes .— MémorialGenweb. — État civil Cisternes-la-Forêt.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément