ANGOT Jean, Joseph, Daniel

Par Louis Botella, Gilles Pichavant

Né le 6 mai 1901 à Critot (Seine-inférieure, Seine-Maritime), mort le 23 mai 1974 à Suresnes (Hauts-de-Seine) ; journalier agricole, puis cheminot ; secrétaire général du syndicat CGT puis CGTU des cheminots de Serqueux (Seine-Inférieure, Seine-Maritime).

Après avoir terminé son service militaire, Jean Angot entra dans les chemins de fer en 1925 dans le scompagnie des chemins de fer du Nord. En mars 1926, Jean Angot devint le secrétaire général du syndicat confédéré [CGT] des cheminots de Serqueux (Seine(inférieure, Seine-Maritime).

Lors de l’assemblée générale du 10 janvier 1932, Jean Angot fut élu ou réélu secrétaire général du syndicat unitaire [CGTU] des cheminots de Serqueux. Il semble qu’il le fut déjà en septembre 1931.

Le 19 mai 1930, à Critot, il s’était marié avec Pierrette Vasselin. En 1938 il habitait à Rouen, Boulevard de Verdun. Il était père de 2 enfants.

Eut-il un lien de parenté avec Pierre Angot ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210277, notice ANGOT Jean, Joseph, Daniel par Louis Botella, Gilles Pichavant, version mise en ligne le 19 janvier 2019, dernière modification le 19 janvier 2019.

Par Louis Botella, Gilles Pichavant

SOURCES : La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 15 mars 1926 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGTU] des travailleurs des chemins de fer, 1er septembre 1931, 1er février 1932 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Arch. Dép. de Seine-Maritime, registres matricules, classe 1921, N° 195, cote 1R3518. — État civil de Critot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément