ESTOC Victor [pseudonyme dans la résistance : Bouboul]

Par Patrick Bec

Né le 2 octobre 1922 à Paris (ex Seine, XIIIe arr.), mort en action le 11 juin 1944 à Clavières (Cantal) ; mineur ; résistant au sein des Forces françaises de l’Intérieur (FFI).

Victor Estoc était le fils de Antoine (Antonin), Victor Estoc, mineur puis porteur aux Halles, ancien combattant de la Première guerre mondiale et de Marguerite, Jeanne Bronchy. Il était ouvrier mineur à Sainte-Florine (Haute-Loire) quand il s’est engagé dans les FFI. Il avait 22 ans lorsqu’il fut tué en participant aux combats de Clavières le 11 juin 1944, dans le cadre de la bataille du Mont-Mouchet opposant une concentration de plusieurs milliers de résistants à l’appel des Mouvements Unis de la Résistance, aux troupes allemandes.

Il a été déclaré "Mort pour la France", homologué FFI.

Son décès a été établi par un jugement du tribunal civil de Saint-Flour en date du 11 mai 1950.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article210284, notice ESTOC Victor [pseudonyme dans la résistance : Bouboul] par Patrick Bec, version mise en ligne le 7 janvier 2019, dernière modification le 27 février 2021.

Par Patrick Bec

SOURCES : AVCC, dossier Victor Estoc : AC 21 P 180642 (non consulté) .—SHD Vincennes, dossier de résistant de Victor Estoc : GR 16 P 211943 (non consulté) .— Manuel Rispal , Tout un monde au Mont-Mouchet, Ytrac, éditions Authrefois, 2014. — Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 - Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993 .— État civil (AD 15) et Clavières. — Tables et registres matricules militaires (AD 43).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément